L’activité de l’Ordre de Malte France au Cameroun est multiple. Elle s’appuie sur un hôpital et un dispensaire gréés et soutient dix dispensaires. D’une superficie de 475 440 km2, le Cameroun comptait plus de 23 700 000 habitants en 2015.

L’hôpital Saint Jean de Malte à Njombé

L’Hôpital Saint Jean de Malte a été créé en 1994 par la Compagnie Fruitière, sur les plateaux du Haut Penja, à 80km de Douala, la capitale économique du Cameroun. Il est situé à proximité de la plantation de bananes, au milieu de la population de Njombé, répartie dans les nombreux villages de la région, dont la population est affectée, notamment, par le paludisme et le VIH/SIDA.

Doté d’un plateau technique d’excellent niveau, cet hôpital d’une capacité de 108 lits est l’un des mieux équipés de la région. Son offre de soins polyvalents et son service d’urgences assurent une permanence de soins 24 heures/24. En 2014, un centre de formation continue pour les sages-femmes a été inauguré.

La technique de cœliochirurgie (cœlioscopie opératoire, gynécologique et abdominale) a atteint un haut niveau d’exercice grâce à la collaboration d’autres hôpitaux de l’Ordre de Malte (notamment l’Hôpital de la Sainte Famille à Bethléem).

Centre Rohan Chabot à Mokolo

L’Ordre de Malte France a pris en charge en 1970 une léproserie à MOKOLO, dans l’extrême nord du Cameroun. Les activités de soins et de soutien aux lépreux et à leur famille ont été élargies à tous les handicapés moteurs. Un dispensaire a ensuite été ouvert à l’ensemble de la population de la région.
D’importants travaux d’amélioration ont eu lieu depuis 1973, pour permettre notamment le stockage des produits de santé et des véhicules. Depuis 2009, les consultations prénatales et de protection maternelle et infantile (PMI) sont effectuées dans les villages de la zone, malgré l’insécurité entretenue pas les raids sporadiques de Boko Haram.

Géré par l'Ordre de Malte France, ce centre est dirigé par Sœur Bernadette BALANA KOGNI qui est la responsable d’une communauté de trois religieuses camerounaises de la Congrégation des Sœurs Servantes de Marie Immaculée.

Les pathologies prises en charge sont : Paludisme, bronchites, parasitoses, dermatoses, infections urinaires, diarrhées, IST, pansements, hypertension, diabète, malnutrition, drépanocytose, anémie, VIH.

Le centre bénéficie d’un atelier de prothèses dans lequel exercent un orthopédiste et un menuisier. Il est aussi doté d’une maternelle « La joie de vivre » composé de 3 personnels pédagogiques pour l’accueil des enfants déshérités. Enfin, le centre s’est spécialisé dans l’aide aux lépreux : soins, logement au village et nourriture.

Centres de santé aidés

Depuis 1998, l’Ordre de Malte France soutient 10 centres de santé répartis à travers le pays. Ces centres reçoivent annuellement et gratuitement des médicaments et des dispositifs médicaux (compresses, fils de suture, aiguilles, seringues…).

L’Ordre de Malte France soutient également le GFAOP (groupe franco-africain d’Oncologie Pédiatrique) qui agit pour le traitement des enfants africains atteints de cancers, en lien avec la Fondation Chantal BYIA. L’Ordre de Malte France prend en charge le financement des médicaments nécessaires aux traitements, certains examens de radiologie et de laboratoire et apporte une aide financière aux familles des enfants hospitalisés.