Covid -19 : nos secouristes mobilisés sur les missions Hippocampe

Au même titre que lors des opérations Chardon*, nos secouristes sont désormais mobilisés sur des transferts de patients par voie aérienne, depuis les Antilles jusqu’à la Métropole. Plusieurs d’entre eux ont participé à ces différentes missions baptisées « Hippocampe ».

« C’est un médecin du SAMU qui coordonne l’ensemble », souligne Louis Motte, responsable de l’UDIOM75. À tour de rôle, aux côtés d’autres Associations Agréées de Sécurité Civile (AASC), comme la Protection Civile et la Croix-Rouge française, nos secouristes sont impliqués dans ces missions loin d’être ordinaires.

Début septembre, une dizaine de missions Hippocampe a déjà été réalisée. Chaque mission dure trois jours. Des secouristes de l’UDIOM75, 92, et 59, ont pris part à chacune d’entre elles. Les secouristes (bénévoles) de l’UDIOM75, Pierre-Yves et Claire ont participé à Hippocampe 2 : une expérience inoubliable selon eux !

DE LA LOGISTIQUE ET DU BRANCARDAGE

Pour mener ce projet, le SAMU de Paris est passé par la compagnie aérienne Air Caraïbes. « Il a donc fallu transformer un avion civil, un A350, en evasan (NDLR : évacuation sanitaire) : chargement du matériel médical à Orly, réaménagement des zones d’accueil intérieures, création d’un sas pour se changer… Objectif : avoir 6 salles de réanimation volantes ! », explique Pierre-Yves.

Une fois arrivé à destination, il a fallu transférer les patients puis les installer dans l’avion, et inversement à Paris. Brancarder dans un espace aussi réduit représentait un second challenge pour nos secouristes. Les patients étaient, pour la plupart, en surpoids et dotés d’un équipement médical, notamment respiratoire, très lourd. « Nous étions au moins 7 par malade, se souvient Pierre-Yves. Deux devant, deux derrière et trois dessous, selon la technique dite de « la tortue », tout en travaillant en équipement de protection individuelle complet (…) ».

Secourisme Missions Hippocampe 2

Pendant le vol de retour, nos bénévoles sont restés à la disposition du personnel soignant constitué d’un médecin-chef, de 3 médecins-urgentistes et de 6 infirmiers anesthésistes, pour d’éventuels soins.

VIGILANCE EXTRÊME SUR L’OXYGÈNE ET L’ÉLECTRICITÉ

La capacité d’approvisionnement en oxygène et électricité représentait le défi majeur qui a passionné nos secouristes. Claire détaille : « Nous avons rapatrié 6 patients. Le but était d’augmenter ce nombre pour les vols suivants. Les médecins et ingénieurs (…)  calculaient comment faire pour monter à 8, voire à 10, malades. »

Mission accomplie, en tout cas en ce qui concerne Hippocampe 2 : « L’enjeu de ce vol était important, car c’était un projet pilote avec de nombreux réglages à réaliser » explique Claire.  « Notre vol s’est très bien déroulé et de nouvelles évacuations avec le SAMU de Paris ont pu être menées à bien depuis, avec des patients supplémentaires… et d’autres secouristes de l’Ordre de Malte France ! »

Chaque jour, nous agissons aux côtés des bénévoles. Vous pouvez nous soutenir aujourd’hui.

Actualités qui pourraient vous intéresser

Solidarité - 09.10.2021

COVID-19 : LA MARAUDE MÉDICALE DES HAUTS-DE-SEINE VACCINE LES PERSONNES DE LA RUE


Secourisme - 16.09.2021

COVID-19 : l’engagement de nos secouristes récompensé


Covid-19 - 05.03.2021

La campagne de vaccination contre le COVID-19…


Toutes les actualités


Comment agir avec nous ?

Nous soutenir
Nous soutenir

Faire un don, c’est soutenir l’action de nos bénévoles. Ils nous permettent d'aider chaque année des millions de personnes.

Devenir Bénévole
Devenir Bénévole

Un engagement sur-mesure près de chez vous en fonction de votre disponibilité et de vos aspirations.

Se former
Se former

Faites le choix de devenir un acteur de sécurité civile en vous formant aux gestes qui sauvent.