International - Publié le 08/04/2022 Lecture 5 min

Urgence Ukraine : retour sur la mission de nos secouristes et logisticiens en Hongrie

C’était le vendredi 18 mars. Ce matin-là, 6 secouristes et logisticiens de l’Ordre de Malte France quittaient le siège de l’association, direction la Hongrie, à la frontière ukrainienne. Sur le terrain, la mission a été intense et aura laissé à toute l’équipe des souvenirs marquants. Retour sur cette expérience au cœur de l’action.

Après une nuit d’étape à Ratisbonne en Allemagne, l’équipe repart vers la frontière Hongrie-Ukraine. Au total, le trajet aura pris 18h. « Nous roulions en rase campagne, mais plus nous approchions, de la zone-frontière, plus nous voyions de camions, des véhicules avec « Help Ukraine » marqué en gros sur le côté », raconte Amaury, secouriste de l’Ordre de Malte France depuis décembre 2018. « Au départ de Paris, c’était encore très lointain tout ça », poursuit-il « Et au fur et à mesure, un flux de plus en plus important de camions et de cars avec du ravitaillement était sur notre route ».

Une fois arrivés au camp de Beregsurány, c’est le coup d’envoi. Pendant 12 jours, c’est là que se déroule la mission des 6 secouristes et logisticiens envoyés par l’Ordre de Malte France. Sur place, tout va très vite. Efficacité, réactivité et travail d’équipe sont la règle d’or. « Nous nous sommes très vite intégrés aux équipes qui étaient déjà sur place », raconte Simon, collaborateur de la Direction du Secourisme. Le soir même de leur arrivée, un bénévole de l’Ordre de Malte Hongrie a fait visiter le camp à l’équipe pour qu’elle prenne immédiatement ses repères. Et dès la visite passée, la mission a démarré.

Plusieurs missions en une

Dans le feu de l’action, il n’y a pas une minute à perdre pour contribuer à l’aide à apporter aux réfugiés ukrainiens, principalement des femmes et des enfants. « Notre équipe tournait par cycle de 12h / 12h », précise Simon. « Nos principales missions consistaient à tenir le food-truck, mais aussi à faire du soutien logistique dans le camp et dans l’entrepôt où étaient stockés les dons. Nous étions aussi mis à contribution pour porter leurs valises dans les cars qui repartaient, pour qu’ils limitent leurs efforts après tous les kilomètres parcourus pour arriver jusque-là ». Les secouristes et logisticiens participent aux transferts de réfugiés vers des hôpitaux de la région, avec l’ambulance de l’Ordre de Malte France.

Tous les jours, à 8h et à 20h, l’équipe de L’Ordre de Malte France assiste au briefing. Grâce à l’aide d’un bénévole de l’Ordre de Malte Hongrie qui faisait la traduction, les secouristes sont au fait des actions à mener. « Au bout de quelques jours, nous avions tissé des liens très forts avec les bénévoles hongrois » confie Amaury. Le fait de passer beaucoup de temps au food-truck permet aussi d’avoir une bonne vision d’ensemble sur place. « C’est étrange car pendant la mission, on est comme dans une bulle, tout en ayant les deux pieds dans l’actualité », commente Amaury.

Quand on lui demande, pourquoi il a choisi de prendre part à cette mission, la réponse fuse : « Je ne voulais pas rester spectateur face à cette situation, je voulais faire quelque chose de concret pour aider ces personnes dans la détresse ».

 

Des adieux déchirants

Le plus dur ? Assister aux adieux des familles, quand des hommes laissaient leurs femmes et leurs enfants pour repartir en Ukraine. Les moments où l’équipe assiste au départ des réfugiés sont chargés en émotions. « Beaucoup remerciaient les bénévoles et on ne savait pas ce qui les attendaient », souligne Amaury.

Revenus à Paris le 30 mars, les membres de l’équipe ont repris leur vie ordinaire, avec, désormais, des souvenirs impérissables à l’esprit. Et si c’était à refaire ? « Oui, bien sûr, on repartirait », répondent Simon et Amaury.

D’autres secouristes et logisticiens ont pris le relais de la première équipe en Hongrie à partir du 30 mars, et ce, jusque début avril. Par ailleurs, une équipe a aussi été envoyée en Pologne pour venir en renfort aux équipes locales du 24 mars au 3 avril. Partout en France, les bénévoles de l’association continuent à agir pour les réfugiés ukrainiens.

Fin mars, la barre symbolique des 4 millions de personnes a été franchie pour le nombre de réfugiés ukrainiens ayant fui la guerre[i]. L’ONU estime que 12 millions de personnes auraient besoin d’assistance et de protection à l’intérieur du pays.

Pour découvrir en images une partie de nos autres actions en faveur des réfugiés ukrainiens, découvrez cette vidéo :

 

[i] Source : Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR).

Chaque jour, nous agissons auprès des plus fragiles. Aidez-nous à les soutenir !

Actualités qui pourraient vous intéresser

International - 23.05.2022

Santé des femmes : nos équipes mobilisées contre la fistule obstétricale


International - 09.05.2022

Inde : l’Ordre de Malte France auprès des enfants et des mères de Pondichéry


International - 25.04.2022

Choléra au Cameroun : l’hôpital Saint Jean de Malte en action


Toutes les actualités


Comment agir avec nous ?

Nous soutenir
Nous soutenir

Faire un don, c’est soutenir l’action de nos bénévoles. Ils nous permettent d'aider chaque année des millions de personnes.

Devenir Bénévole
Devenir Bénévole

Un engagement sur-mesure près de chez vous en fonction de votre disponibilité et de vos aspirations.

Se former
Se former

Faites le choix de devenir un acteur de sécurité civile en vous formant aux gestes qui sauvent.