Partager Partager sur Facebook

D’une superficie de 6 520 km², le territoire géré par l’Autorité Nationale Palestinienne comptait près de 4 500 000 habitants en 2013.

Dans une région liée aux origines de l’Ordre de Malte, aujourd’hui marquée par la pauvreté et l’instabilité politique, l’Ordre de Malte France développe une seule activité, l’hôpital de la Sainte Famille, qui perpétue la tradition d’accueil pour les mères et leurs nouveau-nés.

L’hôpital de la Sainte Famille à Bethléem

L'ancien hôpital général français, géré par les Sœurs de la Charité, est devenu la Maternité de la Sainte Famille. Il a réouvert ses portes en 1990 et est géré depuis par l’Ordre de Malte France.

Des familles viennent de tout le sud de la Cisjordanie pour bénéficier des soins de qualité, mais également pour le suivi des grossesses à risque, du diabète gestationnel et la prise en charge des grands prématurés. Le service de néonatalogie avec ses 18 incubateurs accueille tous les grands prématurés de Bethléem et de ses environs. Les sept salles d’accouchement sont entièrement équipées, selon des standards européens : table d’accouchement, moniteur fœtal, table de réanimation.

La maternité de 42 lits a enregistré en décembre 2015 son 67 000ème accouchement. Le premier bébé, né en 1990, a accouché à son tour en février 2015. L'hôpital, en plus des soins obstétricaux, possède un service de soins intensifs en néonatologie et la chirurgie gynécologique.

L’hôpital a développé des actions de « stratégie avancée », en croissance constante depuis 1995, orientées vers le suivi des grossesses des femmes vivant dans les villages éloignés et isolés.

Formation

L’hôpital de la Sainte Famille joue localement un rôle majeur en offrant des formations aux internes, tous de nationalité palestinienne, dans ses deux spécialités, la gynécologie-obstétrique et la néonatologie. Des accords avec les écoles locales permettent également de recevoir les élèves infirmières et les élèves sages-femmes des deux universités présentes à Bethléem pour leur formation pratique. Enfin, des partenariats avec des hôpitaux français, irlandais, belges, et américains complètent cette offre de formation par la visite de professeurs et spécialistes qui transmettent leurs savoir-faire pratiques aux médecins, infirmiers et sages-femmes de l’Hôpital.

Consultations dans les villages et les camps de bédouins

Depuis 1995, l’hôpital a développé des actions de « stratégie avancée », qui atteint un nombre croissant de femmes.

Ces consultations sont réalisées à l’aide d’une clinique mobile équipée d’un générateur électrique, d’un échographe portable, de petit matériel médical et de consommables. Les consultations sont organisées chaque semaine dans 3 villages (Nahalin, Tqou’ et Beit Fajjar) situés autour de Bethléem (plus de 2 000 patientes), dans des campements bédouins du désert de Judée (590 patientes), et au Sud Est de Bethléem, en particulier à Rashaideh et Al Froukh (près de 650 patientes). Une gynécologue, un pédiatre et une infirmière assurent ce service, qui accueille de plus en plus de femmes et d’enfants.

Partenariats

Hôpital Universitaire Bichat, à Paris/France, en maternité

National Maternity, à Dublin/Irlande, en néonatologie

Hôpital Universitaire, à Liège/Belgique, en néonatologie et en maternité

University of Maryland School of Medecine, à Baltimore