Solidarité - Publié le 14/06/2022 Lecture 4 min

Hausse des prix : l’Ordre de Malte France redouble de vigilance pour les plus précaires

Agnès Varraine-Leca

Inflation des prix des carburants, augmentation des prix des produits alimentaires… dans un contexte économique tendu, les premiers à souffrir sont les plus fragiles. Pour continuer à répondre à leurs besoins, l’Ordre de Malte France ne relâche aucun effort.

« La raréfaction et l’augmentation de denrées alimentaires basiques ne font qu’augmenter le nombre de personnes qui frappent à nos portes ». C’est avec ces mots que Denis Bernard, le responsable de l’aide alimentaire située à Châteauneuf-les-Martigues (Bouches du Rhône, 13), résume la situation actuelle.

Alors que la crise sanitaire avait déjà donné un coup d’accélérateur à la grande précarité, la conjoncture économique dans laquelle la planète entière a plongé en raison de la guerre en Ukraine n’a fait qu’empirer les choses. « Incontestablement, depuis 2 ans, de plus
en plus de familles n’arrivent plus à boucler leur budget et la qualité de l’alimentation s’en ressent », poursuit le responsable.

 

Des prix qui montent, un pouvoir d’achat diminué

Ailleurs en France, les bénévoles de l’Ordre de Malte France dressent un constat similaire. Dans le Vaucluse (84), le délégué Robert d’Aigremont affirme que la plupart des bénéficiaires (une centaine d’étudiants et une cinquantaine de familles) voient cette évolution des prix comme une épreuve et se voient contraints, de fait, de modifier leurs habitudes de consommation. « Les familles voient leurs revenus amputés et s’inquiètent ouvertement », s’alarme le délégué.

Marie-Line Burguière

À Paris, de nombreux bénéficiaires de la distribution alimentaire -qui se tient tous les samedis dans le 20e arrondissement- n’ont plus accès à certains produits. « Le beurre, par exemple, a disparu depuis au moins un mois et demi, alors que les bénéficiaires aiment bien en avoir », déplore le délégué par intérim Hervé Catroux. « Depuis le début de la crise du Covid, il y a toute une nouvelle population que l’on aide. Cette population avait déjà des difficultés avant. Mais maintenant que le contexte est encore plus tendu, plus de personnes viennent à la distribution par le bouche-à-oreille pour avoir des produits alimentaires de base et des produits d’hygiène », souligne-t-il.

Non loin de la capitale, au Mans, les répercussions du contexte mondial se font également ressentir sur les plus précaires. Depuis six mois, une épicerie itinérante vient en aide à 17 familles (ce qui représente environ 50 personnes) situées dans les environs.  En quelques semaines à peines, les facilités d’accès aux aliments de base ont évolué « Depuis peu, la Banque alimentaire a baissé les quantités des produits qu’elle nous fournit habituellement en raison de l’arrivée de réfugiés ukrainiens, qu’il faut, bien entendu, aider aussi », expose Michel Drouin, le délégué de la Sarthe (72). De fait, les bénévoles doivent trouver d’autres moyens de subvenir aux besoins des bénéficiaires.  « Nous nous sommes rapprochés d’une association qui cultive des fruits et légumes », poursuit-il.

« Si ça dure, nous allons devoir varier nos sources d’approvisionnement »

Au vu de l’évolution du contexte économique général, les prochains mois s’annoncent particulièrement difficiles. Fidèles à leur engagement au sein de l’association, les bénévoles font tout leur possible pour aider ceux qui en ont le plus besoin.

« Nous voulons tous éviter de devoir « jeter » des aliments, compte tenu des dates limites de consommation », confie Denis Bernard. « Nous ne voulons pas distribuer uniquement des produits secs, mais aussi des produits frais pour que nos bénéficiaires puissent avoir, eux aussi, des repas variés et appétissants ». Trouver des solutions, dans l’adversité, voilà ce qui anime les équipes. « Si ça dure, nous allons devoir varier nos sources d’approvisionnement », anticipe Michel Drouin. « Si la Banque alimentaire baisse les volumes des produits sur lesquels on peut compter d’habitude, il va falloir aller les trouver ailleurs »

Chaque jour, nous agissons auprès des plus fragiles. Aidez-nous à les soutenir !

Actualités qui pourraient vous intéresser

Solidarité - 23.06.2022

Santé des plus précaires : déjà 1 an depuis l’inauguration de notre maraude médicale à Paris


Solidarité - 15.06.2022

Journée mondiale contre la faim : l’Ordre de Malte France au plus près des personnes de la rue


Solidarité - 25.05.2022

Santé des plus précaires : une antenne mobile dédiée à Nice !


Toutes les actualités


Comment agir avec nous ?

Nous soutenir
Nous soutenir

Faire un don, c’est soutenir l’action de nos bénévoles. Ils nous permettent d'aider chaque année des millions de personnes.

Devenir Bénévole
Devenir Bénévole

Un engagement sur-mesure près de chez vous en fonction de votre disponibilité et de vos aspirations.

Se former
Se former

Faites le choix de devenir un acteur de sécurité civile en vous formant aux gestes qui sauvent.