International - Publié le 25/02/2022 Lecture 2 min

Togo : première opération de la cataracte sur un enfant de moins de deux ans

Fait rare : à moins de 2 ans, Rodrigue a dû être opéré de la cataracte congénitale à l’Hôpital de l’Ordre de Malte à Elavagnon (centre du Togo). L’opération s’est soldée par un franc succès, et aujourd’hui, le petit garçon vit une vie normale. Retour sur cet événement.

Tout commence le 20 mai 2021. Les parents de Rodrigue emmènent leur petit garçon, alors âgé d’un peu plus d’1 an, à l’hôpital d’Elavagnon. Ils sont inquiets car ils ont remarqué chez lui des troubles du comportement visuel et des taches blanches dans les deux yeux.

À la fin de la consultation, le verdict tombe : Rodrigue est atteint de cataracte congénitale bilatérale. L’ophtalmologue est formel : seule une intervention chirurgicale peut permettre au petit garçon, alors presque aveugle, de recouvrer la vue. Les parents donnent leur consentement.

Une petite opération…

Rodrigue et sa famille vivent à Ogou-Kinko, un petit village situé à une soixantaine de kilomètres d’Elavagnon. Cultivateurs, ses parents n’ont pas beaucoup de moyens. En conséquence, une opération comme celle dont doit bénéficier Rodrigue représente une logistique significative, non seulement en termes financiers, mais aussi en termes de déplacements.

 

« Les parents de Rodrigue ont fait des économies pour venir à moto avec sa sœur jumelle », raconte Yohan Vignaud, le directeur de l’hôpital. Finalement, la somme d’argent nécessaire (plus de 200 €, une somme énorme pour les parents de Rodrigue) est rassemblée et l’opération peut avoir lieu.

… pour une nouvelle vie !

Le 10 janvier 2022, Rodrigue est mis sous anesthésie générale. C’est la première fois au Togo qu’un enfant aussi jeune est opéré de cette pathologie. Il est opéré des deux yeux. Et pendant les trois jours qui suivent l’intervention, l’équipe médicale se relaie à son chevet pour assurer le suivi post-opératoire. Malgré de petites complications dans les quelques heures et jours suivant l’opération, les yeux de Rodrigue finissent par voir normalement, au grand soulagement de tous.

« Il a pu de nouveau voir son papa, sa maman, sa sœur jumelle », raconte le directeur de l’établissement avec enthousiasme. « Dix jours plus tard, ils sont revenus pour nous remercier, un grand moment de bonheur », conclut-il.

Petit à petit, l’hôpital de l’Ordre de Malte d’Elavagnon met en place les moyens nécessaires pour former un chirurgien à l’opération de la cataracte. L’objectif consiste à rendre l’établissement totalement autonome sur cette intervention spécifique d’ici 2025.

Chaque jour, nous agissons auprès des plus fragiles. Aidez-nous à les soutenir !

Actualités qui pourraient vous intéresser

Sylvain Cherkaoui
International - 20.06.2022

Sénégal : l’Ordre de Malte France soigne les enfants souffrant de malformations


International - 03.06.2022

Ukraine : témoignage de guerre


International - 23.05.2022

Santé des femmes : nos équipes mobilisées contre la fistule obstétricale


Toutes les actualités


Comment agir avec nous ?

Nous soutenir
Nous soutenir

Faire un don, c’est soutenir l’action de nos bénévoles. Ils nous permettent d'aider chaque année des millions de personnes.

Devenir Bénévole
Devenir Bénévole

Un engagement sur-mesure près de chez vous en fonction de votre disponibilité et de vos aspirations.

Se former
Se former

Faites le choix de devenir un acteur de sécurité civile en vous formant aux gestes qui sauvent.