International - Publié le 01/08/2022 Lecture 4 min

Bénin : l’éducation nutritionnelle pour sauver des vies

Engagé contre la malnutrition depuis 1997, la Maison Koo Faaba, anciennement Maison Marigot, est située dans l’enceinte de l’Hôpital de l’Ordre de Malte à Djougou, dans le nord-ouest du Bénin. Sa mission : sensibiliser à l’importance d’une alimentation équilibrée et variée, pour s’inscrire dans la lutte contre la malnutrition, cause de près de la moitié des décès chez les enfants de moins de 5 ans, chaque année, au Bénin.

« Huit agents s’occupent de la détection et de la prise en charge de la malnutrition », expose Salmata, responsable de la Maison Koo Faaba depuis 2020. « Ils prodiguent des conseils nutritionnels aux mamans », poursuit-elle. Pour les cas les plus graves, ceux de malnutrition sévère, la Maison Koo Faaba les hospitalise en pédiatrie. Les jeunes patients font alors l’objet d’un suivi très strict pour reprendre un poids normal. Quant aux cas moins graves, elle leur dispense des traitements en ambulatoire. « Ils sont référés au Centre Nutritionnel Ambulatoire qui les pèsent chaque semaine, veille à ce qu’ils prennent correctement leur traitement, etc. jusqu’à la guérison », souligne Salmata.

Prévenir la malnutrition, un enjeu majeur

La malnutrition est un ensemble de désordres résultant de carences ou d’excès d’un ou de plusieurs nutriments essentiels à l’organisme. Elle peut être reconnaissable par un amaigrissement ou des œdèmes. Ainsi, le système immunitaire d’un enfant malnutri est affaibli. Les maladies qu’il est alors plus susceptible de contracter participent encore un peu plus à son affaiblissement. Si rien n’est fait à temps, les conséquences sont irréversibles.

La détection précoce de la malnutrition est essentielle afin d’augmenter les chances de rétablissement des enfants, mais aussi de baisser le coût du traitement à la charge de la famille.

Falila a trois enfants. Depuis plusieurs semaines maintenant, elle bénéficie de l’aide la Maison Koo Faaba. « Ici, j’ai appris les bonnes pratiques alimentaires, les différentes sortes de farines enrichies, etc. J’ai aussi appris à mieux connaître l’hygiène corporelle ». Sensibiliser les mamans aux bonnes pratiques alimentaires est le meilleur moyen de prévenir la malnutrition.

« Pour prévenir la malnutrition aiguë, et guérir la modérée, des animateurs organisent des démonstrations culinaires afin de montrer aux bénéficiaires comment préparer un repas équilibré, comment composer des menus variés, etc. », dit Salmata.

Aller au-delà de l’hôpital

Afin de contribuer à lutter le plus efficacement possible contre la malnutrition dans la région, les équipes de la Maison Koo Faaba se rendent dans les villages alentours, dans le cadre de ce que l’on appelle la « stratégie avancée ». Une manière de faire connaître le savoir-faire de l’établissement en la matière et de toucher plus de personnes potentiellement concernées.

Chaque jour, nous agissons auprès des plus fragiles. Aidez-nous à les soutenir !

Actualités qui pourraient vous intéresser

International - 22.07.2022

Ukraine : l’urgence ne prend pas de vacances


International - 13.07.2022

Madagascar : aller au-devant des mères vulnérables


International - 04.07.2022

Cameroun : un nouveau bloc opératoire à l’Hôpital Saint-Jean de Malte


Toutes les actualités


Comment agir avec nous ?

Nous soutenir
Nous soutenir

Faire un don, c’est soutenir l’action de nos bénévoles. Ils nous permettent d'aider chaque année des millions de personnes.

Devenir Bénévole
Devenir Bénévole

Un engagement sur-mesure près de chez vous en fonction de votre disponibilité et de vos aspirations.

Se former
Se former

Faites le choix de devenir un acteur de sécurité civile en vous formant aux gestes qui sauvent.