Open menu
adulte autiste souriant

© DiegoRavier

 

TSA, TED, Asperger… Lorsque l’on parle d’autisme, il est parfois difficile de s’y retrouver entre les différentes appellations. Intervenant depuis 25 ans auprès des personnes atteintes d’autisme, l’Ordre de Malte France vous éclaire sur ces troubles complexes. Quels sont les différents types d’autismes ?

 

Autisme : un brin de vocabulaire 

L’autisme est considéré à ce jour comme un trouble du neurodéveloppement. C’est-à-dire que les symptômes affectent le développement des capacités de la personne atteinte. Considérée comme la forme la plus “typique”, l’autisme fait partie de la grande famille des TSA (Troubles du Spectre Autistique). 

 

Aussi connus sous le nom de TED (Troubles Envahissants du Développement), les TSA sont un socle commun à différentes variétés de profils touchés par des symptômes types

  • Troubles du comportement ;
  • Troubles des relations sociales ;
  • Troubles de la communication. 

 

Les personnes touchées par l’autisme rencontrent un nombre plus ou moins important de ces symptômes, avec une intensité qui diffère d’un individu à l’autre.

On observe cependant une singularité entre deux profils d’autismes : la déficience intellectuelle. Certaines personnes autistes en sont porteuses, tandis que d’autres non. 

Parmi les autismes sans déficience intellectuelle, on peut parler de l’un des plus connus : le Syndrome d’Asperger. 

 

Syndrome d'Asperger, un autisme répandu ?

Le Syndrome d’Asperger, aussi appelé autisme de haut niveau, est particulièrement connu chez nos amis anglophones. S’il semble plus répandu, c’est surtout que les populations ont été sensibilisées à cet autisme, notamment dans le milieu scolaire. 

 

Les symptômes de la personne autiste Asperger sont globalement : 

  • Une altération des interactions sociales ;
  • Des intérêts et activités restreints, stéréotypés et répétitifs. 

 

Les personnes touchées par le Syndrome d’Asperger n’ont peu ou pas de troubles du langage, ni de troubles du développement cognitif. On a également repéré qu’elles pouvaient faire preuve d’une mauvaise habileté.

 

L’Ordre de Malte France s’investit pour que chacun soit sensibilisé sur l’autisme et ses spécificités. 

 

Autisme infantile, quand l’autisme arrive tôt 

L’autisme infantile, comme son nom l’indique, est notable dans la petite enfance. En effet, les premiers symptômes se manifestent avant l’âge de trois ans. Il est conseillé de consulter un médecin rapidement si plusieurs de ces symptômes sont repérés :

 

  • L’enfant a des troubles de la communication : ne regarde pas dans les yeux, ne rend pas le sourire, ne pointe pas du doigt pour montrer quelque chose.
  • L’enfant ne parle pas, ou n’utilise pas la parole pour communiquer avec autrui
  • Il a des troubles des interactions sociales
  • L’enfant autiste a des comportements répétitifs et stéréotypés qui n’ont pas de sens ou d’utilité

 

L’autisme infantile comprend d’autres caractéristiques. On repère notamment des perturbations du sommeil et de l'alimentation, mais aussi des épisodes colériques, une agressivité physique dirigée sur lui-même et/ou sur les autres, ainsi que des phobies. Le SESSAD de l’Ordre de Malte France mobilise tout un réseau de professionnels autour de l’enfant. Ce dispositif permet d’adapter le quotidien de l’enfant et de suivre son évolution globale entre l’environnement familial et le milieu scolaire.

 

Autisme atypique, un trouble pas comme les autres 

L’autisme atypique est aussi connu sous le nom de “trouble du développement dominant”. Ce type d’autisme a une différence majeure avec les précédents : il débute plus tardivement que l’autisme infantile et ne comporte pas l’ensemble des 3 critères liés à l’autisme, à savoir : des troubles du comportement, des relations sociales et de la communication. Pourtant, l’enfant atteint d’autisme atypique voit une altération de son développement dans l’un au moins de ces critères.

 

En effet, les patients présentent moins de symptômes, avec une sévérité atténuée. Les caractéristiques principales sont liées à la socialisation et à la transmission.

 

En revanche, il peut être associé à d’autres troubles envahissants du développement. Les enfants ayant une déficience intellectuelle et un trouble sévère de l'acquisition du langage sont plus touchés par l’autisme atypique que par les autres types d’autismes.

 

Le trouble du développement dominant est par conséquent diagnostiqué plus tardivement que l’autisme infantile. Le parcours de soin et l’orientation vers une structure spécialisée peuvent être longs. Heureusement, il existe des établissements spécialisés dans la prise en charge des enfants mais aussi des adultes ayant des Troubles du Spectre Autistique. L’Ordre de Malte France propose des lieux de vie structurés pour que les personnes puissent évoluer en toute liberté et sérénité.

 

Syndrome de Rett, perte de capacités acquises

Le Syndrome de Rett a cela de différent, qu’il a été repéré exclusivement chez les filles. Il est considéré comme un trouble du spectre autistique car il témoigne d’un arrêt du développement des capacités. Dans un premier temps, les enfants ont un développement classique, puis on observe une perte des capacités telles que :

 

  • une perte partielle ou totale du langage ;
  • un arrêt de la marche ;
  • une perte des mouvements manuels volontaires (apraxie).

 

On remarque donc un arrêt du développement psychomoteur. On observe également des gestes stéréotypés des mains ainsi qu’une hyperventilation. 

 

Les filles atteintes du syndrome de Rett conservent un intérêt pour la socialisation bien que le développement social et du jeu se soient arrêtés. Il existe en réalité un ralentissement du développement crânien entre 7 et 24 mois. Le syndrome de Rett engendre presque toujours un retard mental sévère. 

 

L’Ordre de Malte France utilise une approche qui a fait ses preuves auprès des personnes en situation de handicap mental : la méthode Snoezelen. Elle consiste à accueillir la personne dans un espace de stimulation sensorielle. Cette technique peut être bénéfique pour les enfants ayant un trouble du spectre autistique en leur permettant de favoriser l’expression de leurs besoins dans une zone de détente.

 

Autisme et troubles désintégratifs de l’enfance

Les troubles désintégratifs de l’enfance font partie des TSA. Tout comme le Syndrome de Rett, on peut observer un développement normal les premiers mois. Ce n’est qu’à partir de l’âge de 2 ans, qu’il y a une apparition des symptômes liés à l’autisme. 

 

Ensuite, on remarque rapidement un déclin des capacités acquises, jusqu’à une perte totale. L’enfant atteint de troubles désintégratifs de l’enfance perd un intérêt envers l’environnement social. Progressivement, les capacités de communication sont altérées et on peut observer une apparition de mouvements stéréotypés et répétitifs, typiques de l’autisme.


L’Ordre de Malte France s’engage depuis près de 25 ans auprès des personnes autistes. Vous souhaitez nous soutenir dans nos actions ? Faites un don.