Sanitaire -Médico-social - Publié le 24/11/2022 Lecture 4 min

Médico-social : la vie spirituelle, un pilier essentiel au sein des établissements de l’Ordre de Malte France

Pour favoriser le bien-être de chaque résident accueilli au sein des 13 établissements sanitaires et médico-sociaux de l’Ordre de Malte France, de nombreuses activités sont mises en place. Qu’elles soient manuelles, physiques, collectives ou individuelles, celles-ci sont organisées pour permettre à chaque personne accompagnée de s’épanouir et de gagner en autonomie. La vie spirituelle en fait partie. Illustration ici avec l’aumônerie de la Maison d’Ulysse à Bullion (78), baptisée « l’Atelier de Jésus ». 

L’Atelier de Jésus est créé en 2010 à l’initiative de Christiane et de son mari. Leur fils, François-Xavier (aujourd’hui âgé de 47 ans) entre à la Maison d’Ulysse (dédiée aux personnes porteuses de Troubles du Spectre de l’Autisme) trois ans plus tôt. « Pour de nombreuses familles, il était très important que leur enfant puisse continuer à vivre sa vie de chrétien », souligne Christiane.

Rapidement, l’aumônerie se hisse parmi les activités essentielles proposées aux résidents. Considérée comme un temps d’échange, de partage et de rassemblement, elle permet de vivre, ensemble, un moment très fort. « Des résidents dont les parents n’avaient pas de lien avec l’Église catholique se sont aussi joints à l’atelier », se réjouit Christiane.

 

 

Pendant cet atelier, les résidents utilisent des images, « des petites silhouettes » pour reprendre les mots de Christiane, représentant les animateurs ou les résidents eux-mêmes, afin de faciliter la communication, car la plupart de ces derniers n’ont pas l’usage de la parole.

L’année liturgique pour suivre des repères

Chez les personnes vivant avec TSA, les repères temporels sont fondamentaux. C’est pourquoi, l’équipe d’animateurs suit avec application le calendrier liturgique. Celui-ci est comme un fil conducteur pour les résidents qui ont besoin d’un sentiment d’ancrage pour avancer sereinement.

 

 

 

Forte de son succès, l’aumônerie de la Maison d’Ulysse joue aussi un rôle très important dans le parcours spirituel de chaque résident. En 2012, par exemple, quatre résidents ont fait leur première communion. En 2021, il y a eu deux baptêmes, une communion et six confirmations, avec Monseigneur Luc Crépy, évêque de Versailles.

En termes d’organisation, « cette année, sur les 28 résidents accueillis à la Maison d’Ulysse, 14 viennent régulièrement à l’aumônerie. Il y a 3 groupes qui sont chacun animés par deux ou trois animateurs », parents et paroissiens de Saint-Arnoult, afin que les résidents soient le plus à l’aise possible. Enfin, grâce à l’aumônerie, certains résidents se rendent parfois à la messe dominicale de Saint-Arnoult, une manière comme une autre de sortir de l’établissement, de s’intégrer dans la société… comme un encouragement à l’inclusion.

Chaque jour, nous agissons auprès des plus fragiles. Aidez-nous à les soutenir !

Actualités qui pourraient vous intéresser

Sanitaire -Médico-social - 17.10.2022

Maison d’Ulysse : un accompagnement sur mesure vers l’autonomie


Sanitaire -Médico-social - 21.09.2022

Handilac : les sports nautiques, au-delà du handicap


Sanitaire -Médico-social - 05.08.2022

Camp d’été : les jeunes de l’association mobilisés face au handicap


Toutes les actualités


Comment agir avec nous ?

Nous soutenir
Nous soutenir

Faire un don, c’est soutenir l’action de nos bénévoles. Ils nous permettent d'aider chaque année des millions de personnes.

Devenir Bénévole
Devenir Bénévole

Un engagement sur-mesure près de chez vous en fonction de votre disponibilité et de vos aspirations.

Se former
Se former

Faites le choix de devenir un acteur de sécurité civile en vous formant aux gestes qui sauvent.