International - Publié le 21/12/2023 Lecture 4 min

Orthopédiatrie au Sénégal : l’espoir d’une vie meilleure pour les enfants souffrant de malformations

Crédit : Ordre de Malte France

Le programme d’orthopédiatrie déployé depuis début 2022 au Centre Hospitalier de l’Ordre de Malte à Dakar (Sénégal) est prévu sur 3 ans. Son objectif : 150 enfants opérés, 25 chirurgiens formés en régions et 75 médecins formés en interne. Opérationnel depuis presque deux ans maintenant, le bilan de ce programme, appelé à s’installer dans le temps, est très positif.

Lancé au premier trimestre 2022, le programme d’orthopédiatrie du Centre Hospitalier de l’Ordre de Malte (CHOM), situé à Dakar, la capitale du Sénégal (Afrique de l’Ouest), bat son plein. Presque deux ans après son lancement à Dakar, dans un premier temps, puis dans d’autres villes du pays (Thiès, Diourbel, Fatick, Kaolack, Kaffrine et Mbour), dans un deuxième temps, le programme permet à des enfants en situation de handicap (scoliose, pied bot, etc.) issus de familles très modestes de bénéficier, à moindre coût, de soins d’experts. En outre, l’établissement est doté d’un plateau technique de haut niveau.

Un « avant-après »

Grâce à ces interventions chirurgicales, la vie des enfants pris en charge, mais aussi de leurs familles, change sur de nombreux aspects. Un véritable « avant-après » s’opère. Par exemple, des enfants qui ne pouvaient être scolarisés, qui ne pouvaient jouer dehors avec leurs voisins, etc. retrouvent une vie normale. Coumba Fall Gueye, 17 ans, opérée d’une malformation du rachis, témoigne :

« J’habite à la Somone [dans l’ouest du pays, au sud de Dakar]. Depuis 2016, je suis suivie à l’hôpital, et, grâce à ce projet, j’ai pu être opérée de ma scoliose. Ça a changé ma vie : avant, je ne voulais pas sortir, ça me dérangeait, j’avais une bosse dans le dos. Maintenant, je peux sortir ! »

Le Professeur Charles Kinkpé, chirurgien orthopédiste-traumatologue du CHOM, au bloc opératoire. Crédit : Ordre de Malte France

Près de deux ans après le lancement du programme, le CHOM a organisé le 13 et 14 décembre derniers, le deuxième comité de pilotage du projet de chirurgie ortho pédiatrique, ainsi que le deuxième séminaire annuel. Les experts présents (chirurgiens, représentants de l’Etat, responsables d’associations, etc.) ont dressé un bilan très encourageant. Trois tables rondes ont été animées afin de tirer les enseignements de ces deux années. Acteurs du programme, bénéficiaires du projet et partenaires ont pris la parole.

« Au total, ce seront plus de 150 enfants qui auront été pris en charge à la fin du programme (105 à Dakar, 45 en région initialement prévus) », souligne Lydwine Audy, coordinatrice de projet du CHOM. Depuis le début, le programme s’est déployé à travers 6 missions de coordination et 4 missions de chirurgie. Aujourd’hui, 110 enfants ont pu bénéficier d’une chirurgie (59 à Dakar, 51 en régions) !

Du programme à la pérennité

Certains enfants ont bien été identifiés pour bénéficier d’une intervention, mais sont en attente. « Une fois intégrés au programme, la durée d’attente pour être opéré peut varier de deux à 6 ou 8 mois, en fonction des pathologies », poursuit Lydwine Audy. Mais pendant le temps d’attente, le patient bénéficie de rendez-vous de contrôle. Même chose après avoir été opéré, le patient est suivi régulièrement par les médecins.

« En 2024, nous viserons la Casamance et les hôpitaux de Ziguinchor, Kolda et peut-être au-delà jusqu’à Kédougou à la frontière avec la Guinée », avait confié Emmanuel de Condé, le directeur de l’établissement lors d’une interview accordée en septembre.

Initialement spécialisé dans le dépistage et la prise en charge de la lèpre, le CHOM s’est imposé en tant qu’établissement de référence dans le domaine de l’orthopédiatrie. Financé au départ par l’Ordre de Malte France, la Direction de la Coopération Internationale (DCI) de Monaco, etc. ce programme a vocation à durer dans le temps. C’est la raison pour laquelle des médecins locaux sont formés à ces compétences extrêmement techniques.

Chaque jour, nous agissons auprès des plus fragiles. Aidez-nous à les soutenir !

Actualités qui pourraient vous intéresser

International - 26.02.2024

Santé mère-enfant au Togo : l’hôpital d’Elavagnon à la pointe


International - 24.01.2024

Vietnam : un bus pour les malades de la lèpre


International - 13.12.2023

Congo-Brazzaville : le centre de santé Saint Kisito souffle sa dixième bougie !


Toutes les actualités


Comment agir avec nous ?

Nous soutenir
Nous soutenir

Faire un don, c’est soutenir l’action de nos bénévoles. Ils nous permettent d'aider chaque année des millions de personnes.

Devenir Bénévole
Devenir Bénévole

Un engagement sur-mesure près de chez vous en fonction de votre disponibilité et de vos aspirations.

Se former
Se former

Faites le choix de devenir un acteur de sécurité civile en vous formant aux gestes qui sauvent.