Open menu

Alors que la situation des personnes en grande exclusion ne cesse de s’aggraver en France, nombreux sont celles et ceux qui franchissent le pas et deviennent bénévoles pour leur venir en aide. À l’Ordre de Malte France, ils s’appellent Claire, Adrien, Julien, et plus de 3 200 autres investis sur le terrain. Tous sont animés par la même volonté de rompre l’isolement des personnes les plus démunies.

Le sort inquiétant des personnes dans les situations les plus précaires

En France, cinquième puissance économique mondiale, une personne sur sept vit sous le seuil de pauvreté avec moins de 1 008 euros par mois.

En particulier, le nombre de personne sans-domicile a doublé en 10 ans*.
Les publics concernés sont de plus en plus larges : familles avec enfants, jeunes, femmes isolées, travailleurs pauvres… Certains dorment dans la rue et beaucoup d’entre eux sont devenus des invisibles aux yeux de la société.

"La rue, c’est pire que la prison, t’es
tout seul…t’es enfermé dehors."

Une personne sans abri à l’un de nos bénévoles en maraude

En ce début de trêve hivernale (du 1er novembre au 31 mars), nos actions de proximité s’intensifient pour aller au plus près des personnes de la rue : écoute, lien social, aide de première nécessité ou transport vers un centre d'hébergement d'urgence… Ces missions sont intégralement assurées par des bénévoles, qui conjuguent bien souvent leur engagement avec une activité professionnelle.

* entre 2001 et 2011 - source INSEE, juillet 2013

Claire et Julien, engagés la nuit au sein des maraudes médicales

Grâce à la générosité du public, à la construction des partenariats et au soutien des pouvoirs publics, des maraudes sociales, puis médicales ont pu être développées depuis maintenant près de 20 ans.

20171107 thumb temoignage claireClaire, 27 ans, est infirmière puéricultrice en cancérologie pédiatrique à l’hôpital Gustave Roussy de Villejuif (94). La nuit lorsqu’elle le peut, elle met ses compétences au service des personnes de la rue au sein de la maraude médicale des Hauts-de-Seine.

"C'EST LE DIALOGUE QUI FAIT
LA RICHESSE DE LA MISSION"

VOIR LE TEMOIGNAGE COMPLET DE CLAIRE

20171107 thumb temoignage julienJulien, quant à lui, est médecin généraliste installé à Lille depuis 3 ans. Lorsqu’une maraude médicale a été lancée l’an dernier, il s’y est immédiatement investi. À ce jour, il a assuré près de deux tiers des tournées de soins.

"Agir dans la rue, c’est combattre les
solitudeS et tisser des liens différents"

VOIR LE TEMOIGNAGE COMPLET DE JULIEN


Adrien, bénévole le week-end aux Petits déjeuners

20171107 thumb temoignage adrienAu-delà de l'aide matérielle, recréer du lien social est essentiel pour éviter aux plus fragiles de basculer dans l'exclusion irrémédiable. C’est dans cette optique que les Petits déjeuners solidaires ont lieu le week-end partout en France : un café, quelques biscuits, mais aussi et surtout beaucoup de réconfort avec des bénévoles à l’écoute.

Des bénévoles comme Adrien, consultant finance en infogérance la semaine… et mobilisé le week-end sur les Petits déjeuners de Toulouse.

"D’anciens sans abri viennent nous voir
pour dire qu’ils sont sortis de la rue."

VOIR LE TEMOIGNAGE COMPLET D'ADRIEN

 

Les actions de lutte contre l'exclusion de l'Ordre de Malte France pour aller au-devant des personnes les plus démunies

Porter des soins aux personnes de la rue
- Maraudes médicales : deux nouveaux dispositifs.
Outre celle des Hauts-de-Seine lancée il y a presque 20 ans, celles d’Annecy et de Lille ont démarré cette année.
- Consultations médicales dans un centre d’accueil de jour ou centre de soins à Montpellier,
Lille, à Paris sur la péniche du Fleuron Saint Jean et sous peu à Versailles.
- Dispensaire social : ouverture d’un dispensaire à Limoges, dédié aux soins spécialisés ophtalmologiques, dentaires et dermatologiques

Contribuer à recréer du lien social par des actions de proximité
- Petits déjeuners : deux nouveaux à Laval et à Compiègne (en partenariat avec l’Université de technologie de Compiègne).
- Développement des Maraudes sociales en concertation avec le 115 (numéro d’appel d’urgence sociale), le SIAO (Service Intégré d’Accueil et d’Orientation) et des partenaires associatifs comme à Biarritz.
- Distributions alimentaires - Epicerie sociale itinérante de l’Oise destinée aux familles en difficulté signalées par les mairies.
- Bagagerie Cœur du cinq : une initiative inter-associative qui permet aux personnes sans abri de déposer leurs affaires en toute sécurité et de partager un moment de solidarité avec les bénévoles (Paris 5e).

Héberger des personnes en situation d’urgence et entamer une démarche de réinsertion
- Péniche Fleuron Saint-Jean – Paris 15e - (Centre d’hébergement d’urgence)
- Péniche Fleuron Saint-Michel – Asnières - (Centre d’hébergement et de stabilisation)

 

COMME CLAIRE, JULIEN ET ADRIEN, SOUTENEZ CETTE ACTION

et toutes celles entreprises par l’Ordre de Malte France en direction des plus fragiles

20171107 thumb temoignage claireChaque jour, nos salariés et bénévoles agissent en France et à l’international dans de nombreux domaines : santé, solidarité, secours, formation…
Si ces missions existent, c’est en grande partie grâce à vous et vos dons.

Votre générosité est dans chacune de nos actions ! Merci d’avance pour votre soutien.

JE FAIS UN DON

 

Nos actions de lutte contre l'exclusion en France

L'Ordre de Malte France dans votre département