Depuis bientôt 20 ans, les équipes de l’Ordre de Malte France mettent en place et pérennisent, en Afrique, leurs actions dans les domaines de la formation au secourisme et du transport d’urgence.    
Pionniers dans ce domaine, notamment au Burkina Faso, au Mali ou à l’Île Maurice, nos efforts se concentrent désormais sur le Cameroun, où les besoins sont importants.     
L’objectif affiché est clair : donner à ces pays un maximum d’autonomie sur les missions de secours de leurs territoires.

Burkina Faso, Mali et Île Maurice : une stratégie déjà solidement ancrée

Pays fortement carencé en matière de formations au secourisme et au transport sanitaire, le Burkina Faso a fait l’objet, dès 1998, d’une mission de l’Ordre de Malte France : un moniteur et un instructeur français dispensent sur place les premières formations PSC1 (Premiers Secours Civique), puis PSE (Premiers Secours en Equipe). Grâce à une appropriation rapide des savoirs, les burkinabés formés peuvent à leur tour devenir moniteurs, voire instructeurs.
Aujourd’hui, grâce à cette autonomie gagnée par la transmission des connaissances, 63 secouristes formés sont actifs sur place et assurent des postes de secours réguliers.    
Dans le domaine du transport sanitaire, un accord passé entre l’Ordre de Malte France, le Ministère de la santé et le Ministère de l'administration territoriale burkinabés permet, dès 2003, de mettre en place des formations au métier d’ambulancier.    
Les binômes secouriste et ambulancier ainsi obtenus ont permis la mise en place un véritable réseau de 10 ambulances réparties dans 5 villes du pays, assurant le transport d’urgence dans les centres de santé des environs. Plus spécifiquement, il vient répondre à la problématique du transport des mères parturientes*, public particulièrement vulnérable et pour lequel les pompiers burkinabés ne disposent pas de véhicule adapté.

*Femmes en train d'accoucher, souvent avec des complications plus ou moins graves

Chaque année, au Burkina Faso :
300 à 500 personnes formées
60 postes de secours tenus
4 500 évacuations sanitaires ASSURÉES
dont 1 800 MÈRES PARTURIENTES


2017 03 20 secourisme burkina 3
Une jeune femme prend les appels d'urgence dans un poste de secours de Bobo Dioulasso - Photo © Ordre de Malte France / DIOM

Fort des résultats de la stratégie de formation menée au Burkina Faso, l’Ordre de Malte France a logiquement dupliqué des missions similaires, en fonction des besoins rencontrés dans d’autres pays.

Au Mali tout d’abord, où une vingtaine de secouristes, issue du centre de formation de l’Ordre de Malte France à Bamako, a pu assurer en 2002 des postes de secours à la Coupe d’Afrique des Nations, évènement particulièrement populaire ayant rassemblé 570 000 personnes.

Puis à l’Île Maurice en 2013, où aucune unité de secourisme n’existait jusqu’à lors.
Grâce à un accord entre l’Ordre souverain de Malte et le gouvernement mauricien, l’implantation du secourisme est confiée à l’Ordre de Malte France, dont deux moniteurs forment sur place une première promotion de 15 secouristes au sein de l’Ordre de Malte Île Maurice.
En deux ans à peine, quelques formateurs sélectionnés dans la promotion initiale ont pu former à leur tour 67 secouristes et 4 moniteurs.
Ils assurent de nombreux postes de secours sur l’île, dont deux rendez-vous annuels d’envergure : le pèlerinage du Père Laval en septembre et le pèlerinage hindou du Maha Shivaratree en mars, rassemblant respectivement 90 000 et 380 000 personnes.
Les missions de transport sanitaire, quant à elles, sont assurées en étroite collaboration avec l’organisation caritative St John Ambulances.

Centre de formation au secourisme au Cameroun : une nécessité pour les populations rurales

Actif au Cameroun depuis 1969 dans les domaines de le la lutte contre la lèpre et du traitement de maladies infectieuses notamment, l’Ordre de Malte France ambitionne désormais d’y développer une activité de formation au secourisme au sein d’un centre dédié, dans le périmètre de l’hôpital Saint-Jean de Malte à Njombé.   
En effet, les besoins locaux sont particulièrement importants : il y a au Cameroun une absence quasi-totale de structures secouristes, alors même que la population, très rurale, peine à trouver un médecin de proximité (1 médecin pour 10 000 habitants en 2015*).

Dans le cadre de la stratégie Horizon 2020 et en appui avec la Plantation du Haut Penja sur place, le projet vise dans un premier temps à participer à la vulgarisation des gestes qui sauvent (PSC1), puis à constituer des équipes de secouristes capables de tenir des postes de secours par leurs propres moyens. Enfin, par analogie avec la stratégie avancée menée au Burkina Faso dans ce domaine, le centre se verrait doté à plus long terme d’un dispositif de transport sanitaire.

*Source : Professeur Tetanye Ekoe, Vice Président de l’Ordre des Médecins du Cameroun

La Coupe d’Afrique des Nations 2019 en ligne de mire

En octobre dernier, une première promotion de 11 salariés de la plantation a pu bénéficier d’une formation PSE1/PSE2 dispensée par un instructeur du Burkina Faso, sous la coordination de l’Ordre de Malte France.
En janvier, ce sont 7 d’entre eux qui se sont vus délivrer une aptitude à exercer la fonction de moniteur, afin de former à leur tour d’autres secouristes.    
En février dernier enfin, deux de ces 7 moniteurs ont assuré des sessions PSC1 permettant de former 94 nouvelles personnes.

2017 03 20 secourisme burkina 4
Première session de formation PSC1 à la Plantation du Haut Penja, en octobre 2016 - Photo © M. Herbert

À terme, le projet devrait
atteindre les chiffres
du Burkina Faso…


…avec, en ligne de mire, la Coupe d’Afrique des Nations 2019, qui sera accueillie par le Cameroun et appellera des besoins en secouristes importants.
Gageons que la stratégie déployée par l’Ordre de Malte France permettra d’y mobiliser des ressources humaines qualifiées !

 

SOUTENEZ CETTE ACTION
et toutes celles entreprises par l’Ordre de Malte France
en direction des plus fragiles

2017 03 20 secourisme burkina donChaque jour, nos salariés et bénévoles agissent en France et à l’international dans de nombreux domaines : santé, solidarité, secours, formation…
Si ces missions existent, c’est en grande partie grâce à vous et vos dons.

Votre générosité est dans chacune de nos actions !
Merci d’avance pour votre soutien.

je fais un don