Solidarité - Publié le 25/05/2022 Lecture 5 min

Santé des plus précaires : une antenne mobile dédiée à Nice !

Plus de 1 000 : c’est le nombre de patients accueillis et soignés par l’équipe du dispensaire mobile de Nice, huit mois après son lancement. Petit à petit, un lien de confiance s’est construit entre les bénévoles et les bénéficiaires. L’enjeu : soigner gratuitement les personnes de la rue et sur la durée. Reportage.

Bien au-delà de la santé, la nouvelle antenne médicale mobile de Nice joue aussi un rôle social.

Grâce à ce véhicule très spécial, l’Ordre de Malte France se mobilise pour soigner les personnes qui vivent dans la rue. Chaque lundi matin et jeudi soir, l’antenne médicale mobile est ainsi postée devant le centre d’accueil de la ville. Sa mission : offrir aux plus démunis des soins médicaux auxquels ils n’ont pas accès. Positionnée à quelques mètres d’un point de distribution alimentaire, la Délégation des Alpes-Maritimes peut ainsi toucher de nombreuses personnes en quelques heures.

À chaque sortie, un médecin, une infirmière, un chauffeur et une dizaine de bénévoles travaillent main dans la main dans un esprit de solidarité et de joie. Ensemble, ils sont là pour aider au mieux les personnes aux parcours de vie tortueux. Par ailleurs, un psychologue et une podologue interviennent aussi auprès de ceux qui en ont le plus besoin. « Nous n’arrivons pas à suivre le rythme avec une seule podologue, il nous en faudrait une deuxième », alerte Yves Bertin, bénévole.

Une fois par semaine, l’antenne mobile stationne une fois par semaine juste à côté du point de distribution alimentaire des associations « Gamelle pleines » et « Soupes de nuit Monaco », afin de s‘inscrire dans une dynamique globale d’aide aux plus démunis.

 

Un projet sur mesure

Pendant 4 ans, la déléguée des Alpes-Maritimes a analysé et étudié les besoins des personnes dans la rue. Beaucoup d’entre eux, n’ont pas accès aux soins. Non couverts par la sécurité sociale pour certains ou ayant des difficultés à se déplacer pour d’autres, les situations de renoncement sont nombreuses. Face à cette urgence sanitaire et humaine, Amicie de Saint Louvent a eu l’idée de mettre en place un cabinet médical « sur roues » ! L’objectif : aller à la rencontre des plus démunis et leur permettre de recevoir les soins essentiels.

« Les gens viennent parfois avec des petits bobos, mais certains symptômes cachent parfois des maladies plus graves. » déclare Anna Romankiewicz, médecin. L’équipe les prend en charge, soit directement si les pathologies le permettent, soit en les redirigeant vers l’hôpital ou en appelant le 15 si le patient doit être transporté en urgence.

Pour aller plus loin, la Délégation aimerait lancer un cabinet dentaire mobile pour pallier aux nombreux besoins constatés.

 

Un accompagnement personnalisé

Pendant que le médecin et l’infirmier examinent un patient, les autres bénévoles gèrent le flux de bénéficiaires. Des tickets leur sont attribués et les données personnelles récupérées afin de mettre en place des fiches patients et simplifier leur suivi. Bénévoles et bénéficiaires échangent pour tenter de résoudre diverses problématiques et ainsi proposer un accompagnement adapté à chacun. Par exemple l’un des bénéficiaires de plus de 60 ans n’a ni couverture sociale, ni logement. Il est venu plusieurs fois. La Délégation a réussi à lui trouver une place dans un EPHAD. Aujourd’hui il revient régulièrement les voir pour consulter le médecin et discuter avec toute l’équipe. Un autre ne marchait presque plus à cause de blessures au pied. La Délégation l’a accompagné acheter une nouvelle paire de chaussures, et lui a apporté les soins d’une podologue bénévole ! Aujourd’hui le bénéficiaire remarche avec des chaussures neuves et ses pieds sont presque guéris. Ils ont également pris en charge il y a quelques mois un jeune homme venu de Guinée. L’équipe lui a tout d’abord donné un sac de couchage car il n’avait rien. À présent il est aidé dans ses démarches administratives et sa recherche d’emploi.

 

Des besoins immenses

Dès le lancement de ce dispositif le 20 septembre 2021, la Délégation ne s’attendait pas à un aussi grand nombre de demandes de consultations.  « Nous étions stupéfaits dès le 1er jour de la venue de 15 patients » affirme Amicie De Saint Louvent.

 

À la mi-mai, la Délégation a atteint son record avec 23 bénéficiaires en un peu plus de 2h. « Le nombre de personnes privées de soins serait énorme si nous ne venions pas », ajoute Amicie de Saint Louvent, la déléguée des Alpes-Maritimes.

 

 

Chaque jour, nous agissons auprès des plus fragiles. Aidez-nous à les soutenir !

Actualités qui pourraient vous intéresser

Solidarité - 29.11.2022

Les maraudes médicales : l’incarnation de la vocation hospitalière de l’Ordre de Malte France


Solidarité - 27.11.2022

En Avent les Héros de la Solidarité !


Solidarité - 10.11.2022

Les quêtes de l’Ordre de Malte France : un contact direct avec les donateurs


Toutes les actualités


Comment agir avec nous ?

Nous soutenir
Nous soutenir

Faire un don, c’est soutenir l’action de nos bénévoles. Ils nous permettent d'aider chaque année des millions de personnes.

Devenir Bénévole
Devenir Bénévole

Un engagement sur-mesure près de chez vous en fonction de votre disponibilité et de vos aspirations.

Se former
Se former

Faites le choix de devenir un acteur de sécurité civile en vous formant aux gestes qui sauvent.