Open menu
personnes âgées couture

©DiegoRavier

 

Selon le niveau de dépendance, certains seniors ont la chance de pouvoir rester au sein de leur domicile personnel. Pourtant, lorsque la personne subit une perte d’autonomie, il peut être difficile de garantir sa sécurité, chez elle. Par chance, en France il existe des solutions pour prendre soin des aînés. L’Ordre de Malte France propose des EHPADs spécialisés dans l’accueil des personnes vieillissantes atteintes d’Alzheimer. Divers moyens d’hébergements existent pour accompagner les personnes âgées dépendantes, lesquels ?

 

Les résidences mixtes

Un moyen d’hébergement plutôt atypique existe : il s’agit des résidences mixtes. Savant mélange entre une résidence service sénior et un EHPAD classique, les résidences mixtes permettent aux Silvers de passer progressivement d’un type d’hébergement à un autre, en fonction de l’évolution de leur dépendance. L’intégration en EHPAD adoucie, la personne voit son projet d’accompagnement être modulé en fonction de ses besoins.

 

La famille d’accueil

Comme une nouvelle jeunesse, la famille d’accueil offre l’hospitalité à une personne dépendante pour partager le lieu de vie. La famille prend soin de la personne âgée dans les actes de la vie quotidienne, peut subvenir à ses besoins et réaliser des sorties et activités avec elle. Souvent, les familles d’accueil sont d’anciens professionnels du médico-social. Elles ont donc des expériences préalables dans l’accompagnement de personnes vieillissantes

 

Cette solution permet de maintenir la vie sociale intergénérationnelle. Au milieu d’adultes plus ou moins jeunes, d’enfants et parfois d’animaux de compagnie, la personne est bien entourée. 

 

Le conseil départemental qui mandate la famille d’accueil va venir ponctuellement observer que logement est correctement adapté aux besoins de la personne, mais également le savoir-faire de la famille d’accueil. La difficulté rencontrée bien souvent lorsque l’on souhaite mettre en place ce type de prise en charge, c’est la rareté des familles d’accueil spécialisées dans l’aide aux personnes âgées.

 

L’habitat partagé accompagné

L’habitat partagé, comme son nom l’indique, est un lieu de vie commun à d’autres seniors. À ceci près qu’il ne s’agit pas uniquement d’un espace de vie mutuel : une auxiliaire de vie vient prendre soin quotidiennement des résidents. Ces lieux de vie sont organisés en colocations, ce qui permet de faciliter les interactions sociales, les rencontres et les moments de partage.

 

L’EHPAD hors des murs, ou EHPAD à domicile

Tous les services proposés au sein de l’EHPAD sont réunis au domicile de la personne âgée dépendante. C’est-à-dire que la personne peut rester à son domicile si son état le lui permet et qu’un réseau de dispositifs complet se tisse pour garantir la prise en charge de la personne : un service d'aide et d'accompagnement à domicile, des visites d’infirmier(e) et d’aidants ainsi qu’une hospitalisation à domicile si besoin. L’EHPAD à domicile est un dispositif peu répandu mais qui peut être une première étape dans l’accompagnement de la personne âgée.

 

Les USLDs

Les Unités de Soins de Longue Durée (USLD) sont des lieux de vie destinés aux personnes âgées de plus de 60 ans ayant plusieurs pathologies. Ces hébergements médicalisés donnent la possibilité aux personnes ayant un état de santé particulièrement complexe d’être accompagnées par une équipe de médecins dédiée. À noter : des aides financières comme l’APA permettent de rembourser une partie du tarif des USLDs et des EHPADs.

 

Les EHPADs

Les Établissements d’Hébergements pour Personnes Âgées Dépendantes (EHPAD) sont une solution très complète qui permet aux familles d’apporter à leurs ascendants un accompagnement humain selon leurs besoins. À la différence des Maisons de retraite, les EHPADs disposent d’une équipe médicale complète à disposition des personnes dépendantes.

 

Grâce aux financements et dons, les EHPADs ont la possibilité de s’appuyer sur un panel de techniques thérapeutiques pour garantir le bien-être des résidents. À l’Ordre de Malte France, où les personnes âgées atteintes d’Alzheimer sont accueillies, tout est mis en œuvre pour leur proposer des activités variées, en fonction de leurs centres d’intérêts respectifs.

 

L’engagement des EHPADs de l’Ordre de Malte se base sur 3 aspects : 

  • Une approche non médicamenteuse : la prise de médicaments n’est pas l’unique solution à l’atténuation des symptômes de la dépendance. C’est la raison pour laquelle, dans ces EHPADs, les traitements médicamenteux sont allégés après avis du médecin. Un panel d’activités pour apaiser et stimuler est proposé, parmi elles : la méthode Snoezelen. 

 

  • Le pilier familial comme lien : La famille et les proches constituent le lien d’attache de la personne âgée. Il est légitime qu’ils portent un regard sur la prise en charge de leur ascendant. À l’Ordre de Malte France, la famille est actrice de l’accompagnement du senior : par son lien social primaire, elle fait office de pivot entre la personne et les équipes médico-sociales de l’EHPAD. 

 

  • Des méthodes novatrices : Les équipes médico-sociales de l’Ordre de Malte France n’hésitent pas à se servir de moyens originaux dans le but d’améliorer la communication des personnes accueillies. La médiation animale et la thérapie par réminiscence en font partie. Obtenez plus d’informations à ce sujet.

 

Cette base de travail fait la richesse de l’accompagnement dans ces EHPADs. S’occuper des personnes âgées de façon humaine, en étant à l’écoute et bienveillant, c’est proposer un environnement agréable. L’Ordre de Malte France a décidé de s’engager auprès des personnes touchées par la maladie d’Alzheimer, dans le but de leur proposer une réponse calquée sur leurs besoins.

Contact

Direction des Etablissements Sanitaires et Médico-sociaux
01 55 74 53 27
Mail

 

Directeur
Jacques BOULOT

 

Directrice adjointe
Christine HEEMERYCK