Qu’est-ce qu’un hébergement d’urgence ?

L’hébergement d’urgence offre une solution de relogement temporaire aux personnes sans domicile ou obligées de quitter précipitamment le leur. Ce service est rendu par différents types de centres sociaux spécialisés. 

L’Ordre de Malte France agit depuis des centaines d’années pour venir en aide aux personnes défavorisées et lutter contre la pauvreté. Nos salariés s’occupent de l’accueil, du logement et de la réinsertion des individus dépourvus de lieu de résidence aux côtés des bénévoles qui sont présents lors des moments de partage.

Il existe plusieurs types d’établissements d’urgence en fonction de la situation de chacun. 

Quels sont les différents types d’hébergements d’urgence et de réinsertion ?

Il est possible pour les personnes vivant dans des conditions d’hébergement délicates et dans une grande précarité d’avoir immédiatement un abri dans un centre d’hébergement d’urgence. En effet, il existe différents centres sociaux proposant un hébergement d’urgence.

Les centres d’hébergement et de réinsertion sociale (CHR)

Les centres d’hébergement et de réinsertion sociale permettent aux personnes en difficulté d’avoir un abri. Il peut s’agir de personnes seules ou d’un groupe d’individus vivant en famille. Au-delà d’offrir un logement adapté, ce dispositif d’aide offre l’opportunité aux pensionnés de disposer d’une prise en charge sur les plans social et éducatif. 

En plus du logement, les pensionnaires d’un CHRS peuvent bénéficier d’une formation, d’une aide sociale, de soins de santé et d’aide pour trouver un emploi. Des structures d’accueil comme Les Services Intégrés de l’Accueil et de l’Orientation se chargent de ces demandeurs d’hébergement et les redirigent en fonction des places disponibles. L’objectif de ces structures est la réinsertion sociale ou le retour à l’autonomie des sans-abris et des personnes subissant une grande exclusion.

Les centres d’hébergement d’urgence (CHU)

Les centres d’hébergement d’urgence ou CHU offrent des solutions d’hébergement rapides et instantanées. Ils permettent à la personne sans domicile fixe d’avoir un habitat de nuit et un couvert. Ce sont en réalité des centres d’accueil pour des cas extrêmes en situation de détresse. L’intéressé est pris au dépourvu et se retrouve à la rue, il peut alors faire une demande d’hébergement d’urgence.

Les services des CHU ne sont pas destinés à durer dans le temps. L’accès à ces types de centre n’est soumis à aucune condition, il soutient en effet le droit au logement pour tous ainsi que le droit d’asile. Outre l’offre d’hébergement d’urgence, le CHU procède à l’étude personnalisée du cas de chaque personne accueillie. Ainsi, en tant que centre d’accueil, il peut le diriger vers un établissement d’insertion convenable.

Les centres de stabilisation (CS)

En tant que solution d’hébergement d’urgence, les centres de stabilisation ou CS orientent leur service vers un type particulier de public. Ils s’intéressent en effet aux personnes dans la rue depuis longtemps et qui sont en rupture avec les structures classiques. Les CS offrent également un abri aux personnes isolées et en déphasage avec les structures traditionnelles d’hébergement d’urgence. L’accompagnement de ces centres vise donc à apporter une solution d’abri aux personnes ayant une insertion sociale difficile.

Ils leur permettent de se stabiliser. Une seconde chance leur est ainsi donnée pour se réorienter ultérieurement vers un centre de réinsertion sociale. Le séjour dans un CS n’est subordonné à aucune limite temporelle ou nombre de nuitées. Ainsi, un programme efficace de réinsertion peut être établi au profit de l’intéressé. Ce projet vise en fin de compte à permettre une indépendance totale en intégrant la personne en situation d’errance dans le réseau social. Les CS sont organisés sous forme de villages, de maisons individuelles ou de chalets. Certains d’entre eux autorisent même les animaux de compagnie. Cette particularité souligne la mise à disposition d’un logement autonome pour permettre aux personnes en situation d’urgence de remonter la pente.

Les services offerts par les centres d’hébergement d’urgence

Des établissements spécialisés comme l’Ordre de Malte France sont des structures offrant un type varié de services pour les personnes en grande difficulté, dont l’hébergement d’urgence. Le premier est relatif à l’accompagnement social du demandeur. Nous offrons en effet à tous les pensionnaires un plan de rééducation sociale fait sur mesure. Un éducateur social élabore le programme devant conduire le demandeur d’abri à son autonomie personnelle.

Il définit à cet effet les points saillants sur lesquels doivent être orientées les tâches de réinsertion sociale à mener. L’accompagnement social du demandeur d’abri d’urgence couvre donc différents domaines d’intervention :

  • la socialisation du demandeur,
  • l’accès à la santé,
  • l’accès aux papiers d’identification,
  • le bénéfice des démarches de régularisation administratives,
  • la recherche ou le maintien de l’emploi,
  • la reprise des liens familiaux 
  • la réinsertion professionnelle.

Nous avons mis en place dans notre lieu d’hébergement d’urgence une qualité de l’organisation excellente. Les équipes de notre centre sont généralement constituées de travailleurs appuyés par des bénévoles inscrits dans la lutte contre l’exclusion. Ils accueillent les nouveaux pensionnaires de l’établissement, se chargent d’apprêter les repas à servir et procèdent à leur distribution.

À qui est adressé l’hébergement d’urgence ?

De la définition hébergement d’urgence, il ressort qu’il s’agit d’une solution urgente à un besoin d’abri. L’hébergement d’urgence est une disposition légale établie par le droit d’hébergement. Il est prévu par l’article L 345-2-2 du code de l’action sociale et des familles. Il reconnaît le droit d’hébergement d’urgence à une personne dépourvue de logement et qui se trouve en situation de crise sociale, psychique ou sanitaire.

Les personnes ou familles manifestant un besoin immédiat d’abri sont aussi prises en compte par le dispositif d’hébergement d’urgence. En règle générale, les établissements de logement d’urgence sont ouverts à toute personne ayant besoin d’un hébergement temporaire. De manière générale, les catégories de personnes suivantes peuvent avoir accès à ce service :

  • les personnes sans domicile fixe
  • les personnes en situation de détresse
  • les personnes sans abri
  • les personnes à abri précaire
  • les individus à la recherche d’un cadre de réinsertion sociale
  • les sinistrés et femmes seules dans une situation d’urgence sociale
  • les individus à la recherche d’hébergement temporaire
  • les hommes et femmes victimes de violences conjugales

Aucune condition d’âge, de sexe ou de nationalité ne restreint ce droit. C’est ce qui est désigné en droit de l’hébergement par le « principe d’inconditionnalité de l’hébergement d’urgence ». L’Ordre de Malte France défend le droit de ses résidents (Fleuron Saint Jean et Fleuron Saint Michel) à y demeurer jusqu’à leur réinsertion. Nous accordons ainsi du prix au « principe de continuité de l’hébergement d’urgence ».

Si vous avez besoin d’un hébergement d’urgence, ou que vous connaissez quelqu’un dans le besoin, vous pouvez contacter l’Ordre de Malte France à tout moment. Vous pouvez aussi soutenir nos actions en faisant un don, d’ailleurs plus que nécessaires durant la période hivernale

CHAQUE JOUR, NOUS AGISSONS AUPRÈS DES PLUS FRAGILES. AIDEZ-NOUS À LES SOUTENIR !

Comment agir avec nous ?

Nous soutenir
Nous soutenir

Faire un don, c’est soutenir l’action de nos bénévoles. Ils nous permettent d'aider chaque année des millions de personnes.

Devenir Bénévole
Devenir Bénévole

Un engagement sur-mesure près de chez vous en fonction de votre disponibilité et de vos aspirations.

Se former
Se former

Faites le choix de devenir un acteur de sécurité civile en vous formant aux gestes qui sauvent.