Dépendance et Alzheimer

L’Ordre de Malte France gère 4 Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD) en France, s’adressant principalement aux personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer ou de pathologies apparentées. Partout, nos équipes veillent à leur garantir une qualité de vie, digne et respectueuse, favoriser les liens sociaux à l’intérieur et à l’extérieur de l’établissement, associer et soutenir les proches, accompagner la fin de vie.

La lutte contre Alzheimer, une priorité

La maladie d’Alzheimer est une affection du cerveau dite "neuro-dégénérative", c’est-à-dire entraînant une disparition progressive des neurones et une altération de certaines facultés : mémoire, langage, raisonnement... 3 millions de Français en sont aujourd’hui directement ou indirectement touchés : il s’agit donc d’une priorité sanitaire. Pour stimuler la sociabilité de ses résidents souffrant de cette maladie et améliorer leur estime de soi, l’Ordre de Malte France s’efforce de faire revivre des impressions ou des sensations enfouies : c’est la thérapie par "réminiscence". La résurgence, même fugace, d’une émotion vécue peut favoriser la rencontre et l’échange. Nouveaux espaces mis en scène, trompe-l’œil, jeux et projections organisés autour de l’histoire... : tout est mis en oeuvre pour stimuler les souvenirs.

Une approche non médicamenteuse

L’Ordre de Malte France a fait le choix de pratiquer une approche non médicamenteuse dans ses EHPAD. Elle se traduit par :

  • Un allègement des médicaments.
  • Une période d'observation variable suivant les individus, de la part de tous les intervenants de l'EHPAD, qui cherchent par ailleurs à pallier à tous les besoins physiologiques fondamentaux du résident.
  • L’établissement d’un projet de soins et de vie individualisé, tenant compte des goûts alimentaires, des habitudes de vie, des centres d'intérêts antérieurs...

L’essentiel de la prise en charge non médicamenteuse, qui s’appuie beaucoup sur l’accompagnement Snoezelen, vise à soulager l’anxiété et l’angoisse éprouvées par le patient en raison des troubles dus à la maladie.

Les proches et la famille, le pivot indispensable

Le maintien des liens familiaux est primordial. Les personnels des EHPAD de l’Ordre de Malte France ont à cœur d'offrir à l'entourage familial une grande disponibilité d'écoute et le maximum d’informations et de réponses sur la maladie et son évolution : une démarche rassurante, qui leur permet un autre regard sur leur parent.
Les résidents passent l'essentiel de leur journée dans les salons et parties communes, les chambres ne sont réservées qu'au repos. De ce fait, l'ambiance des unités de vie est familiale, chaleureuse et conviviale. Les familles s'y rencontrent et s'y racontent... une vraie façon de recréer du lien social. Ainsi, à la Maison Saint Jean Hélios, une rencontre organisée tous les mois au centre d'accueil de jour permet aux familles de partager leur expérience et d’échanger sur leurs vécus d'aidants, leurs difficultés, leurs souffrances...

Une méthode innovante : la médiation animale

L’Ordre de Malte France propose depuis plusieurs années un programme de formation à la médiation animale et l’applique dans ses établissements. Affectueux et joueurs, les animaux sont des vecteurs de communication originaux et des médiateurs thérapeutiques. A la Maison Saint-Jean Hélios, par exemple, le chat Hélios circule librement dans les étages pour rendre visite à ceux qui aiment le caresser. Les résidents connaissent aussi bien le chien Valerio, qui co-anime l’atelier de médiation animale avec la psychologue de l’établissement. Les résultats sont probants :

  • Augmentation de la communication verbale et non verbale spontanée.
  • Communication entre les participants à l’atelier favorisée.
  • Ouverture aux autres et diminution de l’apathie.

A fond la forme !

Partant du constat qu’une pratique physique adaptée améliore le comportement et la socialisation des personnes admises en EHPAD, l’Ordre de Malte France a mis en place dans certains de ses établissements des programmes d’activité physique basés sur des exercices destinés à travailler les niveaux physiologique et psychologique (estime de soi, diminution du sentiment de dépendance, création de liens sociaux...). Avec des effets bénéfiques :

  • Une alimentation et un sommeil meilleurs.
  • Une resocialisation, grâce aux applaudissements, encouragements...
Nos établissements pour personnes âgées dépendantes

 

Contact

Direction des établissements

01 55 74 53 27

Mail

 

Directeur

Jacques BOULOT

Directrice adjointe

Christine HEEMERYCK

 

Assistante de direction

Sylvie LABANOWSKI