Myriam Courtet, responsable nationale des Formations au secourisme

Après avoir été pendant plusieurs années bénévole au sein de l’UDIOM75, Myriam a été embauchée à l’Ordre de Malte France comme responsable nationale des formations en 2017. « J’ai eu la chance de faire de ma passion pour le secourisme mon métier. C’est pour moi un vrai engagement, qui peut s’épanouir à l’Ordre de Malte France, où on développe la solidarité, l’écoute et l’esprit d’équipe », témoigne-t-elle.

8h26, Myriam salue avec un grand sourire la standardiste du Siège et s’engouffre dans l’ascenseur. Direction le 3ème étage, aile droite, où se trouve son bureau. Elle allume son ordinateur et trie les urgences arrivées par mails.

9h05, premier coup de fil de la journée, à un délégué qui sollicite son aide. L’UDIOM de son département se développe et il voudrait obtenir l’agrément formation de sa Préfecture, pour pouvoir commencer rapidement des formations PSC1. Mais comme il vient d’arriver dans la fonction et ne connaît pas encore bien les services de sa Préfecture, il préfère que Myriam l’accompagne en assurant un certain nombre de démarches. « Entendu, je m’en charge mais pour finaliser la préparation du dossier il me faudrait le diplôme du médecin référent. Pourriez-vous me l’envoyer ? »

11h30 : « Allo, Julien, tu vas bien ? Je te téléphone pour que tu puisses me confirmer ta venue pour la formation continue PAEFPSC du 3 juillet au siège.

Chaque formateur a l’obligation d’être à jour de formation continue (6h de face à face pédagogique). Myriam est chargée de s’en assurer et de mettre en place ces formations continues en collaboration avec les responsables de formation de chaque UDIOM.  

12h30-13h30: pause-déjeuner méritée avec les collègues !

14h10 : nouveau message d’un responsable d’UDIOM. Ça y est, il a reçu son renouvellement d’agrément de la Préfecture et il va pouvoir continuer à faire des formations sur son département! Il en avertit Myriam, en la remerciant de ses conseils avisés.

La jeune femme reprend ensuite son tableau de suivi des formations (PSC et PSE) UDIOM par UDIOM. Son rôle : vérifier que toutes sont conformes aux réglementations officielles, et répondre aux différentes questions des responsables. Par exemple, chaque session PSC1 doit accueillir entre 4 et 10 candidats – avec 1 formateur pour 10 personnes – et se dérouler dans un local approprié (surface, sécurité, etc.). Avec 29  agréments UDIOM/Délégations à travers la France, le travail ne manque pas !

A 18h35, elle ferme ses fichiers et éteint l’ordinateur. La journée est finie. Le mot de la fin pour Myriam ? « Le secourisme, c’est top ! Quand la victime repart avec le sourire, on sait que le boulot a été fait ».

Chaque jour, nous agissons aux côtés des bénévoles. Vous pouvez nous soutenir aujourd’hui.

Actualités qui pourraient vous intéresser

Secourisme - 16.09.2021

COVID-19 : l’engagement de nos secouristes récompensé


Secourisme - 18.06.2021

24H du Mans : l’Ordre de Malte France mobilisé


Secourisme - 06.05.2021

Gendarmes le jour, secouristes la nuit


Toutes les actualités


Comment agir avec nous ?

Nous soutenir
Nous soutenir

Faire un don, c’est soutenir l’action de nos bénévoles. Ils nous permettent d'aider chaque année des millions de personnes.

Devenir Bénévole
Devenir Bénévole

Un engagement sur-mesure près de chez vous en fonction de votre disponibilité et de vos aspirations.

Se former
Se former

Faites le choix de devenir un acteur de sécurité civile en vous formant aux gestes qui sauvent.