Maintien estival des actions de solidarité

L'été est tout aussi meurtrier que l'hiver pour les personnes de la rue

Le nombre de personnes à la rue a plus que doublé en 10 ans (Source INSEE juillet 2013)
atteignant plus de 141 000 personnes en 2012 dont une forte augmentation de certains
publics (familles avec enfants, jeunes, femmes isolées…).
Les difficultés des personnes sans abri ne s’arrêtent pas au 31 mars , fin de la trêve
hivernale.

La fermeture des places d’urgence hivernale à partir du 1er avril, la diminution des structures de solidarité ouvertes et des services offerts contribuent à augmenter les besoins et l’isolement des personnes sans abri pendant l’été.

Au-delà des températures extérieures, ce sont les conditions de vie très précaires comme le manque de soins, le manque d’hygiène ou encore la difficulté à trouver un abri qui accélèrent la dégradation de l’état général de ces personnes déjà fragilisées.

 

TÉLÉCHARGER LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE