Les cinq associations intervenant dans les centres de rétention administrative (CRA) en métropole dénoncent une forte augmentation de l’enfermement des enfants. En 2015, cent cinq mineurs ont été placés en rétention avec leurs parents, soit un nombre qui a plus que doublé par rapport à l’année 2014 (quarante-cinq enfants). L’année 2016 commence également sous de mauvais auspices.

Communiqué du 12.01.2016