Pour la troisième année, les cinq associations publient en commun leur rapport sur l'enfermement et l'éloignement forcé des personnes étrangères. Chiffres, analyses et témoignages à l'appui, le rapport dresse le constat de la continuité d'une politique peu respectueuse des droits fondamentaux.


Alors que le ministère de l'Intérieur s'était engagé à mettre fin aux objectifs chiffrés, en 2012 le nombre d'éloignements est en hausse de 12 % pour la métropole. Plus de la moitié sont réalisés depuis l'Outre-mer, où les droits des personnes sont quasiment nuls.

 

Communiqué du 04.12.2013


Télécharger le dossier de presse


Télécharger le rapport annuel