La rétention outil principal de l’éloignement : les associations demandent un changement de cap

Les six associations intervenant dans les centres de rétention administrative, dont l'Ordre de Malte France, présentent leur septième rapport commun.

En 2016, près de 46 000 personnes dont 4 507 enfants ont été privées de liberté dans les centres et locaux de rétention administrative. Ces cinq dernières années (2012-2016), la France s’est distinguée par un usage massif de l’enfermement des personnes étrangères en vue de leur éloignement (232 000 personnes enfermées sur cette période).

Dossier de presse du 26/06/2017

TÉLÉCHARGER LE RAPPORT COMPLET