Dans le dernier rapport sur la rétention, publié le 28 juin 2016, l’Ordre de Malte France et les autres associations ont rappelé que l’interpellation puis l’enfermement, même de courte durée, peuvent être profondément traumatisants pour des enfants. Elles demandent la mise en oeuvre de véritables alternatives à la rétention.

Communiqué du 08.07.2016