L’Ordre de Malte France est la branche française d’une institution millénaire et mondiale. 

L’Ordre Souverain de Malte

Ordre religieux et laïc de l’Eglise catholique depuis 1113 et sujet de droit public international, l’Ordre Souverain de Malte possède sa propre constitution, ses propres institutions et émet des passeports et des timbres. Il est neutre, impartial et apolitique, et entretient des relations diplomatiques avec 105 pays. Il dispose d’un siège d’observateur permanent auprès des grandes institutions :

  • Nations Unies : ONU, Organisation mondiale de la Santé, FAO, UNESCO, Haut-Commissariat pour les Réfugiés (HCR) et Haut-Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDH).
  • Instances européennes : Commission européenne, Conseil de l’Europe ou internationales (Union Latine...)

tableau ordre souverain

Le gouvernement de l’Ordre de Malte siège à Rome depuis 1834 où il jouit du droit d’extraterritorialité. Après la première guerre mondiale, les représentants de l’Ordre Souverain de Malte décident de créer, dans chaque pays, des associations de droit local pour développer les actions hospitalières. C’est ainsi qu’en 1927, les statuts de l’Ordre de Malte France sont déposés. L’association obtient la reconnaissance d’utilité publique le 19 juillet 1928.

L’Ordre de Malte œuvre à travers l’ensemble de son réseau constitué de :

Au total, ce sont 120 000 bénévoles qui interviennent dans 120 pays.

Malteser International, l’agence de secours d'urgence de l’Ordre de Malte

Avec plus de 100 projets dans 25 pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique, Malteser International s’engage dans l’urgence à la suite de catastrophes et participe aux efforts de reconstruction, dans l’optique d’un développement durable. Sa mission est :

  • d’assurer une aide d’urgence après les catastrophes et de mettre en place des programmes de reconstruction
  • de mettre en place et favoriser l’accès aux soins de santé primaires et aux programmes nutritionnels
  • d’assurer un accès à l’eau potable, l’assainissement et l’hygiène (WASH)
  • de promouvoir les moyens de subsistance par des programmes sociaux de lutte contre la vulnérabilité et la pauvreté
  • de réduire les risques de catastrophes, particulièrement à l’échelle communautaire
La Fondation Française de l'Ordre de Malte

Créée en 1992, la Fondation Française de l’Ordre de Malte renforce et complète les moyens d’action de l’Ordre de Malte sur tous les terrains en France et dans le monde. Son statut de fondation, reconnue d’utilité publique, l’autorise à bénéficier de dons et legs en contrepartie d’avantages fiscaux pour les donateurs, notamment en matière d’ISF.

Ces dons et legs renforcent ainsi les moyens dédiés aux missions de l’Ordre de Malte France. En 2014, près d’un million d’euros ont été investis en Asie et en Afrique ou consacrés à la protection de la mère et de l’enfant et à la lutte contre la lèpre au Mozambique. Ce financement a permis de moderniser des établissements et des équipements médicaux (appareils d’anesthésie, bistouris électriques, respirateurs mobiles...) dans les hôpitaux de Njombé au Cameroun, de Dakar au Sénégal, de Djougou au Bénin, et à la maternité d’Elavagnon au Togo.

Parallèlement, la Fondation Française de l’Ordre de Malte assure deux autres missions : la protection du patrimoine culturel et historique de l’Ordre de Malte en France et dans le monde, ainsi que l’accompagnement, depuis l’an 2000, de projets philanthropiques d’intérêt général en lien avec ses missions pour le compte de plusieurs fondations abritées.