Open menu

Mon bénévolat et ma sphère professionnelle

Durant mon internat, j'ai eu à m'occuper de patients très défavorisés, ce qui a donné une dimension supplémentaire à ces soins.
Devenir bénévole dans ce domaine médical m'a semblé naturel.
Ma vocation, c’est d’aider mon prochain : j’en ai fait mon métier.

La relation que j’ai comme bénévole auprès de ces personnes me nourrit fortement car très différente de celle que j'ai lors de mon activité habituelle, que ce soit lors des consultations en accueil de jour (où la plupart des personnes vues sont des migrants) ou lors des maraudes médicales où je rencontre et soigne des sans abri.
J’ai assuré près de deux tiers des maraudes qui ont commencé à Lille il y a un an.
Nous les connaissons eux, et leur histoire.
Ils nous connaissent et nous appellent ou viennent vers nous contrairement aux débuts.
Ces expériences sont uniques.
Elles nous donnent un véritable sentiment d'apporter un petit quelque chose à ces gens et d'être utile par moment. Il n'y a aucune comparaison avec mes activités de cabinet !

Parmi les souvenirs

Parmi tous nos patients "réguliers" Jacques une personne sans abri, artiste peintre, clown ou père Noël selon les occasions. Il a toujours une histoire personnelle incroyable à nous raconter. Il a une force d'esprit hors du commun et affronte l'adversité d'une manière remarquable