Open menu

Alors que de nombreuses associations sont amenées à fermer leur Centre d'Hébergement d'Urgence pendant la période estivale, l'Ordre de Malte France a conclu un accord avec la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Hébergement et du Logement de l'Ile de France (DRIHL) pour ouvrir tout au long de l'année sa structure d'accueil de nuit, le Fleuron Saint Jean. Cette péniche, amarrée dans le 15ème à Paris, accueille cinquante hommes sans-abri pour qui l'été est souvent une période de plus grande solitude.



Le Fleuron, ouvert 365 jours par an

"La précarité n'existe pas que l'hiver, et en juillet et en août, il y a plus de personnes à la rue qu'en période hivernale" explique Joseph Jouffre, directeur du Fleuron Saint Jean. En effet, selon le SIAO 75, Service Intégré d'Accueil et d'Orientation qui régule l'offre et la demande d'hébergement d'urgence, il y a à Paris, 4 000 places d'hébergement d'urgence l'hiver (sans compter celles qui s'ajoutent en période de grand froid : gymnases, salles communales ...), mais seulement 2 500 l'été. Les possibilités d'hébergement sont nettement diminuées entre mai et octobre, alors que les demandes restent à peu près équivalentes.


"Pendant l'été y'a rien !"

L'été n'est pas plus favorable pour les sans-abri. En plus des difficultés qu'ils rencontrent pour trouver un hébergement, ils doivent faire face à la chaleur et à la fermeture des centres de restauration. "C'est plus dur l'été que l'hiver. En hiver, j'ai toujours un endroit où dormir, la Mairie ouvre des places pour la nuit. Pendant l'été y'a rien !" explique Rosa âgé de 67 ans, sans-abri depuis 4 ans. "Pendant la journée, il faut chercher l'ombre et les points d'eau. Et puis l'alcool n'arrange pas les choses" ajoute-il. "Ils sont tous à l'alcool l'été", nous confirme Jérémie, passager du Fleuron depuis quelques semaines. "Heureusement, il y a des fontaines un peu partout dans Paris pour se rafraîchir".


Pendant les fortes chaleurs, le Fleuron Saint Jean fournit des petites bouteilles d'eau. "On fait aussi attention à l'alimentation de nos passagers. On s'assure qu'ils aient un en-cas pour la journée au cas où ils ne trouveraient pas de déjeuner" précise Joseph Jouffre. Les denrées collectées tout au long de l'année dans les Délégations de l'Ordre de Malte France et pendant l'opération "P'tits Déj en Carême" sont très utiles dans ces moments-là.


Pénurie de bénévoles

"A cause des vacances, nous faisons face à une pénurie relative de bénévoles, au mois d'août plus particulièrement. Nous tournons en moyenne à 3 - 4 bénévoles par soir en août, contre 7 à 8 bénévoles par soir en hiver" explique le directeur de la péniche. Et l'été n'est pas fini ! Pour le mois de septembre, le Fleuron recherche encore des personnes motivées pour accueillir les passagers et partager un repas avec eux. Pour devenir bénévole, contactez-nous au 01 45 58 35 35 de 9h à 13h et de 16h à 22h ou envoyez un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Fleuron Saint Jean1La péniche "Le Fleuron Saint Jean" est un centre d'hébergement d'urgence amarré dans le 15 ème à Paris. Elle accueille tout au long de l'année 50 hommes sans domicile fixe, seuls ou accompagnés de leur chien. Leur séjour à bord leur permet dans un premier temps de "souffler", puis de reprendre des forces tant physiques que morales.


Tous les soirs, 365 jours sur 365, plusieurs bénévoles se relaient pour accueillir les passagers et partager un moment de convivialité autour d'un dîner, de discussions et de jeux de société.



 

 

 

Nos actions de lutte contre l'exclusion en France

L'Ordre de Malte France dans votre département