© Droits réservés

Ses coups de ciseaux apportent du baume au cœur à ceux qui passent entre ses mains. Coiffeur barbier de profession, Jean-Christophe Maille a rejoint l’équipe des petits déjeuners dominicaux de l’Ordre de Malte France à Beauvais, dans l’Oise. Un dimanche matin par mois, il accueille dans son petit camion prêté par l’Arche* des hommes en grande situation de précarité pour leur offrir une coupe de cheveux. Une initiative solidaire qui, au-delà du lien social, redonne dignité aux plus vulnérables.

* L'Arche est une association qui accueille des personnes ayant un handicap mental dans des lieux de vie partagée.

 « Je n’étais pas allé chez le coiffeur depuis au moins huit mois… Quand on vit avec le RSA, on ne peut pas se permettre ce genre de dépense » explique Joël, qui a bénéficié des services de Jean-Christophe Maille, à la sortie du petit camion de coiffure stationné sur le parvis de la cathédrale de Beauvais.

Depuis que Jean-Christophe Maille, bénévole des petits déjeuners de la délégation Oise Ordre de Malte France a ouvert son salon de coiffure mobile en décembre dernier, les hommes qui le souhaitent peuvent bénéficier gratuitement d’une coupe de cheveux ou d’une taille de barbe. Magazines à disposition, musique, café servi au « client » : le camion, aménagé en vrai salon de coiffure, est un endroit rassurant et intime.

Jean-Christophe Maille, coiffeur bénévole à Beauvais

Ce service solidaire complémentaire des actions de proximité classiques permet aux personnes vivant dans la rue ou dans des conditions particulièrement précaires d’avoir un moment rien qu’à elles.

« La priorité des gens que l’on rencontre dans la rue, c’est d’avoir chaud et d’être en sécurité. L’hygiène et le bien-être sont des préoccupations bien secondaires. » rappelle Aurélie Bortolussi, bénévole et responsable des petits déjeuners du dimanche à Beauvais.

Une coupe de cheveux n’est donc pas un acte anodin. Jean-Christophe Maille explique : « l’objectif, c’est de donner une bonne image aux personnes dont je m’occupe, qu’elles reprennent confiance. C’est important pour leur réinsertion sociale et professionnelle, dans notre société actuelle qui juge rapidement sur les apparences. »

Le temps d’une coupe, chaleur humaine et complicité sont au rendez-vous. Un véritable lien social se crée, ajoute-t-il : « les gens me racontent leur vie, ça leur fait du bien de parler ! »

Les autres bénévoles des petits déjeuners ne sont pas en reste. Ils jouent un rôle particulièrement important, celui de faire connaître ce projet aux invités sous la tente et de les motiver à s'inscrire pour les prochaines dates. Beaucoup d’hommes n'osent pas franchir le pas, même s’ils en ont très envie. Il est donc important de les rassurer et d’insister sur le bien-être qu'ils ressentiront après.

« Cela fait tellement plaisir de les voir sortir du camion contents, se touchant la barbe fraîchement coupée ou se passant la main dans les cheveux bien coiffés… » conclut Aurélie Bortolussi.

Toute l’équipe des petits déjeuners dominicaux de Beauvais espère que l’aventure se développera.
D’ici là, la prochaine ouverture du salon de coiffure mobile se déroulera dimanche 10 févier !

devenez bénévole au sein de l'ordre de malte france

Campagne hivernale

Nos actions de lutte contre l'exclusion en France

L'Ordre de Malte France dans votre département