Open menu

Début mai, pour la première fois de son histoire, l’hôpital Saint-Jean Baptiste de Bodo(région de l’Agnéby-Tiassa, Côte d’Ivoire) a réalisé une opération de la cataracte. Retour sur cet événement qui ouvre un nouveau chapitre pour cet établissement géré par l’Ordre de Malte France depuis 2015.

C’est une première ! Début mai, une patiente âgée de 62 ans a été opérée de la cataracte dans notre hôpital de Côte d’Ivoire. Posé un mois auparavant, le diagnostic a été suivi d’un bilan pré-opératoire, d’une échographie oculaire et d’un bilan pré-anesthésie. Un protocole de routine suivi dans les règles de l’art.

Cette opération a pu avoir lieu dans la mesure où le service de chirurgie ophtalmologique a ouvert depuis la mi-février. Initialement, la patiente s’était rendue à l’hôpital car elle souffrait d’une baisse de la vue, et cela aux deux yeux, et plus particulièrement son œil droit qui n’y voyait plus. Lors de l’examen ophtalmologique, le verdict est tombé : il s’agissait d’une cataracte (première cause de cécité dans le monde). Aujourd’hui, la seule manière de traiter la cataracte est la chirurgie. C’est une intervention rapide, sûre et efficace. Grâce à elle, la personne opérée retrouve une vision quasi-totale dans les 24h qui suivent l’intervention.

Un franc succès

Tout s’est très bien déroulé. Comme cela aurait été le cas ailleurs, la patiente est restée pour la nuit à l’hôpital. Examinée le lendemain, et dans un bon état de santé général, elle a pu rentrer chez elle. Pendant deux mois, elle sera suivie régulièrement par les équipes de l’hôpital. À l’issue de ces deux mois, sa vision se sera stabilisée. Et seulement si nécessaire, la patiente pourra bénéficier d’une paire de lunette pour une correction optique optimale.

Bravo à l’équipe médicale de l’hôpital !