Open menu

La période de la Nativité est bientôt là. L’occasion de braquer les projecteurs sur des programmes qui nous sont chers : les programmes mère-enfant. En harmonie avec les valeurs hospitalières qui nous animent, notre raison d’être numéro 1 consiste à préserver la vie. Nous mettons ainsi tout notre savoir-faire au service des mères et des enfants les plus fragiles.

L’Ordre de Malte France adapte constamment ses capacités d’accueil et les moyens techniques mis à disposition du personnel soignant et des patients. En Palestine, à la maternité de la Sainte-Famille à Bethléem, en Afrique de l’Ouest et du Centre (Bénin, Cameroun, Togo…) ou encore à Madagascar, au Pavillon Sainte-Fleur, les activités mère-enfants représentent une partie majeure de nos interventions.

Depuis le début de la grossesse à la période de postpartum, en passant par l’accouchement, l’Ordre de Malte France s’inscrit dans toutes les étapes de prise en charge de la mère. Quant aux nouveau-nés, aux bébés et aux enfants, notre mission consiste à leur assurer la meilleure protection sanitaire possible, afin d’éviter tout risque de maladie et de mortalité. C’est le sens, à titre d’exemple, des actions que nous menons contre la malnutrition au Bénin.

La maternité de la Sainte-Famille à Bethléem

L’établissement est une maternité de référence pour cette région du Proche-Orient, notamment pour les grossesses à risque. Les mères sont de plus en plus nombreuses à y venir, parfois de régions plus lointaines. La présence de cliniques ambulatoires, ainsi que la bonne réputation de la structure y sont pour beaucoup.

Le saviez-vous ?

La maternité de la Sainte-Famille comprend un service de gynécologie-obstétrique et un service de néonatalogie de niveau 3 (équipé pour prendre en charge les grossesses et les accouchements difficiles, ainsi que pour assurer la réanimation des nourrissons en tant que de besoin).

Elle est habilitée à déployer son savoir –faire à travers l’approche de la « stratégie avancée », qui consiste à aller au-devant des plus fragiles, et propose des consultations prénatales et le dépistage du diabète gestationnel.

En 2019 : plus de 5000 hospitalisations (dont plus de 4500 accouchements) et près de 35 000 consultations y ont été réalisées.

 

 

Les programmes développés en Afrique

L’activité mère-enfant représente une partie essentielle des actions de l’Ordre de Malte France en Afrique. À travers les 4 hôpitaux (Bénin, Cameroun, Côte d’Ivoire et Togo) que l’association gère directement,  près de 400 places sont dédiées aux mères et à leurs enfants.

La prise en charge maternelle et infantile est rendue possible grâce à 4 actions coordonnées par notre organisation sur le terrain, et cela en partenariat avec les structures locales et en fonction des besoins identifiés : les activités en faveur des mères et des enfants au sein des hôpitaux, la mise en place d’une « stratégie avancée » pour aller au-devant des patients les plus fragiles et les plus isolés, les missions de formation de personnel soignant et la gestion de 6 centres de santé.

La santé materno-infantile en chiffres (2019) en Afrique :
  • 1 médecin pour 5000 habitants, contre 14 pour 1000 eu Europe
  • Chaque année, 147000 femmes meurent à cause d’une grossesse compliquée (Afrique de l’Ouest et du Centre)
  • 14000 accouchements dans nos établissements gérés directement
  • Près de 2700 admissions en néonatalogie
  • Près de 26000 consultations prénatales

 

 

Le Pavillon Sainte-Fleur à Antananarivo, capitale malgache

À Madagascar, où 75% de la population vit avec moins de 2 dollars par jour, l’Ordre de Malte France agit depuis 1999 à travers la maternité du Pavillon Sainte-Fleur. Depuis, l’organisation a concentré son action sur deux thématiques : la stratégie avancée, pour laquelle il a décliné son action de suivi des grossesses à travers une dizaine de dispensaires répartis dans des quartiers très défavorisés de la capitale, et le traitement des fistules obstétricales, dont souffrent de nombreuses femmes n’ayant pu bénéficier d’une intervention médicale adaptée pendant leur accouchement. Ces femmes souffrent à la fois physiquement car, sans traitement, leur vie est en danger, et socialement, car elles sont rejetées. A Madagascar, 5 femmes sur 1000 souffrent d’une fistule obstétricale.

Le Pavillon Sainte-Fleur en 2019 :
  • Près de 4000 consultations en 2019
  • Dont près de 3000 accouchements
  • Et plus de 4700 consultations

 

En conformité avec les Objectifs Du Développement Durable des Nations unies (notamment sur l’accès à la santé), les programmes mères-enfants mis en œuvre par l’Ordre de Malte France ont vocation à donner le meilleur à des femmes et des enfant fragiles, vivant dans des zones parfois reculées, et dont les complications de grossesse peuvent être fatales si elles ne sont pas prises en charge.

En grande partie grâce à la générosité de nos donateurs, les équipes de l’Ordre de Malte France sont en mesure de prodiguer des soins de qualité dans ses maternités, hôpitaux et unités mobiles, pour que les femmes enceintes les plus vulnérables aient le droit de donner naissance à leurs enfants en toute sérénité.

Pour en savoir plus sur nos actions de protection mères/enfants 

Je fais un don