L'Ordre de Malte France met en place des actions de santé auprès des femmes et des enfants dans le but de réduire la mortalité maternelle, néonatale et infantile. A Bethléem, nos équipes gèrent l'hôpital de la Sainte Famille, ouvert par les Sœurs de la Charité en 1895. Dans la région, cet hôpital est le seul de référence pour les grossesses à risques (plus spécifiquement pour les diagnostics et traitements du diabète gestationnel et des malformations fœtales) et les naissances prématurées.

Il fournit alors un service essentiel aux femmes de la région pour leur permettre de vivre leur grossesse et d'accoucher dans les meilleures conditions.

Une clinique mobile dans les villages et les camps de bédouins

Depuis 1995, l'hôpital de la Sainte Famille a mis en œuvre des actions de « stratégie avancée » avec des consultations de gynécologie à destination des femmes les plus isolées géographiquement et qui ne peuvent se rendre à l'hôpital. Une clinique mobile, le « Combi », va alors notamment à la rencontre des femmes bédouines pour leur faire bénéficier de consultations pré et postnatales, de suivi gynécologique et d'analyses médicales.

Ces consultations sont possibles grâce au matériel mis à disposition (lit obstétrique, matériel échographique et climatisation) et à une équipe de la maternité composée d'un gynécologue, d'un pédiatre et d'une infirmière.

 

Une femme bédouine consultant à la clinique mobile © - Ordre de Malte France

Une femme bédouine consultant à la clinique mobile © - Ordre de Malte France

 

En 2018, notre clinique mobile a fourni plus de 4200 consultations médicales aux mères et aux enfants vivant dans les villages autour de Bethléem.

 

«Tous les jeudis, les Bédouins bénéficient de nos services. (…) Nous considérons qu'il est plus sûr de nous rendre directement auprès des femmes enceintes dès le début de leur grossesse afin qu'elles n'arrivent pas à la maternité à la dernière minute, totalement inconnues de nos médecins et sages-femmes. Il ne faudrait pas qu'on découvre seulement au moment de l'accouchement un diabète ou une malformation fœtale.»
Denis Sevaistre, directeur de l'hôpital de la Sainte Famille

 

Des consultations pour lutter contre le diabète gestationnel

L'hôpital de la Sainte Famille a aussi développé des actions de « stratégie avancée » dans la lutte contre le diabète gestationnel, par des actions de prévention et de dépistage. En effet, si le diabète gestationnel n'est pas traité, il peut entrainer des complications sévères pour la future maman et le bébé (fausse couche, naissance prématurée, anomalies congénitales, etc.). Une clinique du diabète pour femmes enceintes a donc été créée au sein de l'hôpital.

 

QU'EST-CE QUE LE DIABÈTE GESTATIONNEL ?

Le diabète gestationnel est un trouble de la tolérance glucidique conduisant à une hyperglycémie de sévérité variable, débutant ou diagnostiqué pour la première fois pendant la grossesse. Sous le terme de diabète gestationnel, on regroupe deux populations différentes :

  • les femmes qui ont un diabète méconnu et que la grossesse va révéler
  • les femmes qui développent un diabète uniquement à l'occasion de la grossesse, trouble qui disparaît le plus souvent après la grossesse.

Source : Organisation Mondiale de la Santé

 

Les patientes diabétiques sont prises en charge et sont accompagnées pour apprendre à vivre avec cette maladie. Elles apprennent à mesurer leur niveau de sucre dans le sang, à analyser leurs résultats et à utiliser le moniteur. Elles sont également conseillées sur l'importance d'une alimentation équilibrée et de l'activité physique afin de faire baisser le taux de glycémie. Ces consultations spécialisées aident les femmes enceintes diabétiques à surmonter leur peur et à être capable de gérer leur diabète à la maison.

Chaque année, environ 1000 femmes sont reçues en consultation pour diabète gestationnel au sein de l'hôpital de la Sainte Famille. En 2018 :

- 128 étaient diagnostiquées avec un diabète gestationnel et ont pu bénéficier d'un suivi médical à l'hôpital de la Sainte Famille, afin d'éviter toute complication sérieuse pour elles et leur bébé.

- A ce jour, parmi ces 128 femmes, 86 ont déjà accouché et sur les 90 bébés, seulement 9 ont été admis en soins intensifs.

 

SOUTENEZ CETTE ACTION

et toutes celles entreprises par l'Ordre de Malte France en direction des plus fragiles


Soutenir cette actionChaque jour, nos salariés et bénévoles agissent en France et à l'international dans de nombreux domaines : santé, solidarité, secours, formation…
Si ces missions existent, c'est en grande partie grâce à vous et vos dons.

Votre générosité est dans chacune de nos actions ! Merci d'avance pour votre soutien.

JE FAIS UN DON