© Premiya

Aller au plus près des personnes isolées pour favoriser l’accès aux soins des plus vulnérables est l’une de nos missions. Cette approche prend tout son sens dans les régions du monde où mères et enfants sont confrontées à une misère inacceptable. Là où la vie est la plus fragile, nous gérons et soutenons des hôpitaux, maternités et structures de soin aidées pour accueillir, soutenir et exercer le suivi médical nécessaire à celles qui ont le courage de donner la vie.

Aujourd’hui encore…

  • 830 femmes meurent de causes évitables liées à la grossesse ou leur accouchement, tous les jours dans le monde.
  • 99 % des décès maternels surviennent dans des pays en développement.
  • Le risque de décès maternel est de 1 sur 4 900 dans les pays développés, contre 1 sur 180 dans les pays en développement.
    Source : Organisation mondiale de la Santé

Madagascar : faciliter l'accès aux soins des femmes en zone rurale

maternite sainte fleur madagascarÀ Madagascar, où plus de 2 habitants sur 3 sont « extrêmement pauvres » selon la Banque Mondiale, nous gérons le Pavillon Sainte Fleur, maternité située au sein d’un Centre Hospitalier Universitaire. Le personnel soignant y assure l’ensemble de la prise en charge de la grossesse : déclaration de grossesse, suivi obstétrical, préparation et assistance à l’accouchement, prise en charge des enfants prématurés et suivi vaccinal dans la première année de vie.

Une démarche de stratégie avancée est menée par les équipes de l’Ordre de Malte France depuis la maternité, dans ce pays où les infrastructures de santé manquent cruellement.

Soeur Nonéline, responsable du Centre Mahereza Tsaramasay, partenaire du Pavillon Sainte Fleur, témoigne :

« Cela fait bientôt trois ans que le projet de stratégie avancée a été mis en place au Pavillon Sainte Fleur, dans l’optique d’offrir gratuitement des soins de qualité aux plus démunis et de réduire ainsi le taux de mortalité maternelle et infantile à Madagascar. Dix dispensaires implantés dans des quartiers défavorisés de la capitale malgache coopèrent actuellement avec le Pavillon Sainte Fleur. Le taux de fréquentation du centre ne cesse d’augmenter. Nous sommes rassurées sur la possibilité de référer les patientes présentant des complications directement. »

Togo : guider les mères en devenir

Hôpital d'ElavagnonDans une zone rurale très reculée du Togo, notre hôpital d'Elavagnon offre un éventail de soins adaptés aux besoins de la population locale.

Il dispose d’un service de médecine générale, de pédiatrie, de chirurgie et d’obstétrique, d’une maternité et d’un centre de nutrition et de Protection Maternelle et Infantile appelé Maison Marigot, en référence au point d'eau où les femmes africaines se réunissent et échangent entre elles.

Son action ? Prévenir, détecter et soigner les nourrissons atteints de malnutrition.

Le centre assure également des activités de pédagogie alimentaire, en veillant à la qualité de vie des femmes pensionnaires et leur alimentation grâce à un jardin hospitalier. En 2017, 1 290 kilogrammes de légumes ont été produits pour sensibiliser les mères aux bonnes pratiques alimentaires. Une façon d'accompagner les jeunes mamans et leur progéniture sur la voie de la santé.

La malnutrition n’est pas la seule pathologie rencontrée. L’hôpital d’Elavagnon gère d’autres missions telles que la chirurgie orthopédique infantile, la sensibilisation aux pathologies graves ou encore les grossesses à risque…

Palestine : être au service de toutes les nativités

bebe maternite sainte famille palestineChaque femme, quel que soit son origine, sa religion ou son lieu de vie, doit avoir accès pendant toute la durée de sa grossesse aux meilleurs soins.

Dans cette région liée aux origines de l’Ordre de Malte, au cœur de la ville sainte de Cisjordanie, notre hôpital de la Sainte Famille à Bethléem perpétue la tradition d’accueil pour les mères et leurs bébés. Il fournit un service indispensable aux femmes de la région et leur offre la possibilité d'accoucher dans les meilleures conditions de qualité et de sécurité des soins prodigués. Depuis sa création en 1990, l'Hôpital de la Sainte Famille a vu naître plus de 78 000 bébés, avec une absence totale de mortalité maternelle.

« Toutes les strates de la société palestinienne sont représentées
dans notre maternité de la Sainte Famille, même les plus pauvres.
Nous aidons ces familles et payons parfois 80 % du coût de leur séjour à la maternité. »
Denis Sevaistre, directeur de la maternité de l’hôpital de la Sainte Famille

 

clinique mobile ordre de malte france palestinePour porter secours aux femmes les plus isolées géographiquement, l'hôpital de la Sainte Famille a mis en place comme action de stratégie avancée une clinique mobile de consultation et de dépistage.

La clinique, animée par le personnel de la maternité (un gynécologue, un pédiatre et une infirmière), est une véritable salle de consultation motorisée. Elle est dotée d’un lit obstétrique, d’un matériel échographique et de la climatisation.

Chaque semaine, l’ambulance rend visite aux femmes issues de tribus bédouines éloignées pour leur apporter soins, protection et détecter les pathologies associées à leur grossesse (hypertension, diabète gestationnel).

En 2017, notre clinique mobile a pris en charge 2 811 femmes et 1 817 nouveau-nés.

Aidez nous à protéger ce qu'il y a de plus précieux, la vie.
picto cœurFaites un don

Découvrez notre programme mères et enfants à l’international

Retrouvez nos publications « bébés du mois » sur Facebook