International

La santé de la mère et de l’enfant, pendant la grossesse et les premières années d’existence, est un enjeu mondial : en matière de mortalité infantile et maternelle, les chiffres de certaines régions du monde sont toujours préoccupants. L’Ordre de Malte France lutte depuis toujours contre la mortalité infantile et maternelle : 60% de sa capacité hospitalière à l’international est dédiée aux soins de la mère et de l’enfant. A Bethléem, nos équipes gèrent l'hôpital de la Sainte Famille depuis 1985, ouvert par les Sœurs de la Charité en 1885.

Le Pavillon Sainte Fleur, situé au cœur de la capitale Antananarivo à Madagascar, fête son 20è anniversaire. Depuis 1999, nos équipes gèrent cette maternité afin de permettre aux femmes d’accoucher dans un environnement médicalisé, d’être opérées de fistule obstétricale, et ainsi de réduire la mortalité maternelle et infantile.

Maylis, jeune professionnelle, a eu l'envie de réaliser une mission de volontariat au Proche-Orient pendant six mois. C'est l'Hôpital de la Sainte-Famille à Bethléem (Palestine), hôpital de référence pour les grossesses à risques et les naissances prématurées géré par l'Ordre de Malte France depuis 1990, qui l'a accueillie au sein de sa direction cette année. Maylis revient sur son immersion enrichissante humainement et professionnellement malgré le contexte géopolitique difficile.

Des femmes bédouines consultant à la clinique mobile © - Ordre de Malte France

L'Ordre de Malte France met en place des actions de santé auprès des femmes et des enfants dans le but de réduire la mortalité maternelle, néonatale et infantile. A Bethléem, nos équipes gèrent l'hôpital de la Sainte Famille, ouvert par les Sœurs de la Charité en 1885. Dans la région, cet hôpital est le seul de référence pour les grossesses à risques (plus spécifiquement pour les diagnostics et traitements du diabète gestationnel et des malformations fœtales) et les naissances prématurées.

Femmes atteintes de fistules obstétricales opérées par nos soins - © Ordre de Malte France

La fistule obstétricale est une des complications les plus graves et dangereuses d'un accouchement et reste l'une des principales causes de mortalité maternelle. Parce qu'elle provoque l'incontinence, cette maladie est discriminante et entraîne un isolement social pour les femmes concernées. Chaque année, les équipes de l'Ordre de Malte France soignent une cinquantaine de femmes atteintes de fistules obstétricales à Madagascar.

Géré par l'Ordre de Malte depuis 1974 et en collaboration avec le gouvernement béninois, l'hôpital de zone de Djougou est un poumon sanitaire pour la région. De nombreux patients viennent de tous les départements pour bénéficier d'une offre de soins complète à prix modéré : médecine et chirurgie générale, pédiatrie, maternité, gynécologie, ophtalmologie et prise en charge de la malnutrition infantile.