Toutes les actualités

A la veille d’une échéance électorale cruciale, en tant qu’organisations et mouvements catholiques, nous souhaitons de nouveau participer au débat politique.

Nous entendons et nous partageons l’inquiétude légitime de certain-e-s de nos concitoyen-ne-s, compte tenu des situations souvent difficiles qu’ils vivent. Mais nous refusons de nous laisser instrumentaliser par ceux qui voudraient nous convaincre que nous ne pouvons pas construire ensemble l’avenir de notre pays.

Il est toujours possible, sans perdre son identité, de développer une politique plus respectueuse de la diversité et de la cohésion entre les territoires et de s’ouvrir à l’autre, à la richesse des différences, à ceux qui n’ont pas la même couleur de peau, la même origine sociale, le même sexe, la même langue, la même culture.

« L’autre est un don », soulignait le Pape François lors de son dernier message de Carême[1]. Comme nous l’avions rappelé avant le premier tour de l’élection[2], nous pensons que les solutions aux problèmes auxquels notre société est confrontée se trouvent dans l’ouverture, le dialogue et la participation de chacun de nous pour construire ensemble une France et une Europe plus ouvertes et plus justes dans un monde de droit et de dignité.

Les dizaines de milliers de bénévoles de nos organisations et mouvements sont témoins tous les jours que la réalité de la société française, ce sont des milliers d’actions concrètes qui construisent une planète plus solidaire et fraternelle. Ceci nous permet d’affirmer que l’acceptation de la diversité au sein de la République ne menace pas l’unité nationale. Elle ne remet pas en question l’existence d’une culture commune, de valeurs partagées, d’une même appartenance à l’Humanité.

À nos concitoyen-ne-s qui éprouvent déception ou désarroi devant les résultats du premier tour, nous voulons dire aujourd’hui que la clé réside dans notre capacité à dépasser nos peurs et à les transformer en une dynamique collective constructive. L’avenir de notre pays est ouvert, il ne tient qu’à nous de ne pas nous enfermer et d’agir librement, en conscience, pour le garder ouvert.

Comme l’affirmait la Conférence des évêques de France au lendemain du premier tour des élections, « aujourd’hui, le risque principal serait de renoncer à lutter pour l’avenir et de céder à la tentation du fatalisme »[3]. Croyants et non croyants, nous devons tous nous mobiliser pour mettre la diversité de nos talents au service de la société.

Nous, organisations et mouvements d’Eglise, avons vocation à prendre parti quand la dignité de l’homme est en question. Nous sommes bien dans notre rôle, lorsque nous proclamons que le monde d’aujourd’hui a moins besoin d’affrontements, de divisions et de fermetures que de bienveillance, de justice et de fraternité, cette fraternité qu’avec la liberté et l’égalité, la République nous demande de vivre.

À l’heure de faire un choix entre deux visions de la société, ne cédons pas à la tentation du repli sur soi, refusons de laisser instrumentaliser l’Evangile, recentrons le débat sur les vrais sujets et transformons la clameur du monde qui nous entoure en espérance. Réaffirmons notre foi en l’autre, « tout homme et tout l’homme », et en nos capacités à construire notre destin commun.

[1] « La Parole est un don. L’autre est un don », message du Pape François pour le Carême 2017.
[2] « Pour une citoyenneté responsable et engagée », tribune signée par 28 organisations et mouvements catholiques – 13 avril 2017, La Croix.com.
[3] « Elections présidentielles : l’Église redit son rôle et rappelle ses fondamentaux », Conférence des Evêques de France– 23 avril 2017.

 

Signataires :

Action catholique des enfants (ACE)
Action catholique des milieux indépendants (ACI)
Action catholique ouvrière (ACO)
Apprentis d’Auteuil
Association des cités du Secours catholique
CCFD-Terre Solidaire
Chrétiens dans l'enseignement public
Chrétiens en Forum
Chrétiens dans le monde rural (CMR)
Communauté Mission de France
Confrontations
Délégation Catholique pour la Coopération (DCC)
Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC)
Fondacio
Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC)
Justice et Paix
Mouvement chrétien des cadres et dirigeants (MCC)
Mouvement chrétien des retraités (MCR)
Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC)
Ordre de Malte France
Pax Christi
Secours catholique
Semaines sociales
Voir Ensemble

Du 24 au 27 avril « PLOUF 75 » pose ses tentes sur le parvis de l’Université Paris-Diderot. Pour la 4e année consécutive, l’opération organisée par la Préfecture de Police propose des ateliers de sensibilisation au risque de crue de la Seine.    
Les équipes de l’Ordre de Malte France y dispenseront des formations gratuites aux gestes qui sauvent, afin que chacun puisse réagir en cas de situations exceptionnelles d’urgence.

À la veille du grand rendez-vous démocratique qu’est l’élection présidentielle, dans un contexte de discrédit grandissant de la parole publique et de sentiment d’impuissance face à l’état du monde, nos organisations et mouvements d’Église appellent à un sursaut citoyen.
Cet appel fait écho à celui lancé par le pape François aux jeunes lors des Journées mondiales de la jeunesse à Cracovie en juillet 2016 : « Voulez-vous changer le monde ? ».

Fidèle à sa tradition de secours aux réfugiés et aux migrants, l’Ordre de Malte France accompagne des familles dans leur parcours d’intégration en France depuis plus de quinze ans. Cette année, nous expérimentons des cours de Français langue étrangère (FLE) avec l’aide de la Mairie de Paris, afin de faciliter l’autonomie et l’intégration de personnes migrantes.    
Ces cours, exclusivement dispensés par des bénévoles, bénéficient pour l’instant à une trentaine de demandeurs d’asile, résidents d’un centre d’hébergement géré par l’association Aurore à Ivry-sur-Seine.

Longtemps considéré comme un trouble exclusivement psychique et traité comme tel, l’autisme en France a été reconnu tardivement par l’État, en 1995, comme un handicap à part entière.    
L’Ordre de Malte France, pionnier sur ce sujet, a ouvert dès 1996 sa première Maison d’Accueil Spécialisée pour adultes vivant avec autisme à Rochefort, en Charente-Maritime.
Plus de 20 ans après, à la veille du 4e Plan autisme, nous gérons 5 établissements adaptés et orientons nos actions vers une meilleure inclusion sociale de ce public fragilisé.

La 25e Conférence internationale des Hospitaliers, rassemblement des responsables des activités caritatives de l’Ordre souverain de Malte, s’est tenue au siège de l’Ordre de Malte France à Paris, les 17 et 18 mars deniers.    
Ces deux jours d’un travail soutenu ont permis d’établir le bilan des engagements en 2016 en faveur des pauvres et des malades, et de définir les projets des années à venir sur les cinq continents